ActualitéBusinessTech

Droit à l’oubli: le Conseil d’État entérine la victoire de Google face à la Cnil

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le Conseil d’État a consacré vendredi la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l’oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s’appliquait pas hors d’Europe comme le voulait le gardien français de la vie privée. La haute juridiction administrative a annulé une délibération de la Cnil en mars 2016, qui condamnait Google à une amende de 100 000 euros pour avoir limité le «droit à l’oubli» aux seules versions européennes du moteur de recherche.

Consacré en 2014 par la justice européenne, le droit à l’oubli permet à chaque Européen d’obtenir, sous conditions, la suppression de liens qui s’affichent dans les résultats d’un moteur de recherche après une requête portant sur son nom. Depuis 2014 et l’entrée en vigueur du droit à l’oubli européen, Google reçu des demandes de suppression de référencement pour 3,5 millions de pages Internet, qui ont été satisfaites pour 46% d’entre elles.

La décision rendue aujourd’hui n’est pas une surprise, dans la mesure où la Cour européenne de justice, saisie justement par le Conseil d’État dans le cadre de cette affaire, avait décidé en septembre dernier que le droit à l’oubli des internautes européen ne pouvait s’appliquer qu’en Europe, et non pas à l’extérieur de ses frontières.

Le groupe américain, soutenu par plusieurs organisations de défense des droits, avait répondu que le respect du «droit à l’oubli» au-delà des frontières de l’UE aurait engendré des risques pour la liberté d’expression, en particulier dans certains pays autoritaires. Microsoft et la fondation Wikimédia, qui héberge Wikipedia, avaient rejoint Google dans la procédure. La filiale d’Alphabet était soutenue également par les ONG de défense des libertés de presse Reporters Committee for Freedom of the Press (États-Unis) et Article 19 (Royaume-Uni).

Bouton retour en haut de la page
Droit à l’oubli: le Conseil d’État entérine la victoire de Google face à la Cnil
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B
[Série B] Strapi lève 31 millions de dollars auprès de CRV
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Seed] la marketplace des artisans d’art, Meillart, accueille Thibaud Elzière à son capital

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media