BusinessStartup

Dropbox serait sur le point de finaliser une levée de fonds pour une valorisation à 4 milliards de dollars

Ca y est! Dropbox finaliserait enfin un second tour de table.Toutefois, selon Michael Arrington de Techcrunch, cette levée de fonds ne valoriserait la start-up que 4 milliards de dollars. Bien moins donc, que les rumeurs qui évoquaient, elles, une valorisation allant de 8 à 10 milliards de dollars.

Si le montant de cette levée très attendue n’est pour le moment pas communiqué, Index Ventures serait lui le principal investisseur. Selon Techcrunch, cette valorisation plus faible s’expliquerait pour deux raisons. D’une part, Dropbox aurait particulièrement tenu à réunir certains investisseurs dans son tour de table, la poussant à réduire ses prétentions. Et, la crise de la dette aux Etats-Unis provoquant l’incertitude sur les marchés financiers aurait également joué contre les projets de la société.

L’éditeur du logiciel de stockage en ligne n’avait pas réalisé de levée de fonds depuis sa création en 2007, où 7,2M $ avaient été investis. DropBox, fondée par Drew Houston et Arash Ferdowsi, comptabilise 25 millions d’utilisateurs qui sauvegardent quotidiennement environ 200 millions de fichiers. Fin juin, une faille de sécurité avait laissé accessibles ces comptes pendant près de 4 heures.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Dropbox serait sur le point de finaliser une levée de fonds pour une valorisation à 4 milliards de dollars
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?