ActualitéRetail & eCommerce

[E-commerce] 360buy boucle un tour de table de 700 millions de dollars

Le géant chinois de l’e-commerce 360buy annonce avoir bouclé un tour de table de 700M$ auprès de Kingdom Holding Company et the Ontario Teachers’ Pension Plan.

360buy
Fondé par Liu Qiangdong, 360buy se décrit comme un centre commercial de vente en ligne de plus de 7M de produits de l’électroménager aux livres. En 2012, il détenait 12,6% du marché chinois, derrière le groupe Alibaba. Il a recueilli 1,5 milliards $ de financement en 2011, et a attiré des millions de consommateurs avec des avantages comme la livraison gratuite et l’assurance qualité.

En investissant dans 360buy, le milliardaire saoudien le Prince Alwaleed bin Talal, qui détient la Kingdom Holding Company, rejoint Robin Li (co-fondateur de Baidu) et Digital Sky, également investisseurs de la société. Il explique : «Cet investissement entre dans la stratégie de Kingdom Holding Company dans la sélection de sociétés à forte croissance. Cet accord reflète également la confiance des entreprises internationales dans Kingdom Holding.

360buy prévoit d’utiliser les fonds pour poursuivre ses investissements stratégiques, y compris sur le cloud, mais également pour renforcer son réseau logistique.

Les rumeurs d’une IPO de 360buy continuent d’enfler.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[E-commerce] 360buy boucle un tour de table de 700 millions de dollars
Comment le boom de la livraison de repas a fait pousser les dark kitchens en banlieue
Back Market lève 276 millions d’euros auprès de Generation Investment Management, de General Atlantic et de ses fonds historiques
Payer son addition en moins de 10 secondes, c’est le pari des fondateurs de Big Mamma avec Sunday
Acheel
Acheel, nouvel acteur français de l’AssurTech, lève 29 millions d’euros auprès de Xavier Niel
Face aux géants du streaming, WarnerMedia fusionne avec Discovery pour 43 milliards de dollars
NFT: les enchères d’œuvres numériques débarquent en France