ActualitéRetail & eCommerce

E-commerce et international : comment adapter ses moyens de paiement ?

hipayHiPay, filiale de HiMedia Group, est spécialisée dans les paiements en ligne. Il propose aux éditeurs et aux e-commerçants plusieurs modes de paiement pour le développement de leur activité.

Les solutions HiPay sont encadrées par deux licences bancaires européennes d’Etablissement de paiement et d’émetteur de monnaie électronique.

Frenchweb : Quels sont les éléments clés à connaître pour un e-commerçant qui se déploie à l’international ?

Bruno Gloaguen
Bruno Gloaguen, directeur de l’exploitation Europe de HiPay. Crédit photo : HiPay.

Bruno Gloaguen, COO Europe de HiPay : Se déployer sur un nouveau marché peut s’avérer être un exercice difficile. La priorité pour un marchand souhaitant s’implanter à l’international est de faire une analyse approfondie du ou des marchés ciblés (aspects légaux, habitudes…).

Si l’on met de côté la connaissance des attentes des consommateurs en termes de produits, l’e-commerçant doit connaître les spécificités relatives aux comportements en matière de paiement de ce marché. Cela passe par une maîtrise des indicateurs clés tels que le taux de bancarisation, le taux d’équipement Internet et mobile, le nombre d’acheteurs en ligne, les terminaux utilisés pour les achats (ordinateurs, mobiles ou tablettes), les moyens de paiement les plus utilisés, les prévisions du marché… La prise en compte de ces éléments est essentielle pour développer son activité de manière pérenne dans ce pays.

A l’heure où les cartes Visa et MasterCard semblent être répandues partout dans le monde, comment les habitudes de paiement en ligne varient-elles d’un pays à l’autre ? Comment l’expliquer ?

Visa et MasterCard sont des solutions globales. Cependant, il est important de noter que chaque marché à ses spécificités et que par conséquent, un marchand ne peut se permettre de ne proposer que ces deux solutions de paiement.

Intéressons-nous à un pays limitrophe : la Belgique. Contrairement à la France où plus de 80% des achats en ligne se font par carte bancaire, cette option ne représente qu’environ 30% du total des paiements en ligne belges. Les solutions de paiement locales Bancontact-MisterCash ou le Paiement par virement électronique proposé par ING HomePay, Belfius ou CBC-KBC réalisent 64% du nombre de transactions e-commerce.

Le contraste de consommation des moyens de paiement entre ces deux pays demontre la nécessité de proposer des alternatives aux méthodes de paiement globale pour satisfaire le public que l’on cible. Pour optimiser ses chances de succès, il faut donner le choix aux acheteurs en proposant le moyen de paiement qui correspond le mieux à leurs habitudes en termes d’achats sur Internet : sécurité (ne pas transmettre leurs informations bancaires), facilité et rapidité (paiement en quelques clics)…

Comment HiPay accompagne ses clients à l’international ? Quelles solutions proposez-vous ? 

Nos équipes se composent d’experts internationaux de la monétique, ces derniers accompagnent les e-commerçants dans leur prise de décision lorsqu’ils souhaitent développer leur commerce sur de nouveaux marchés.

Notre volonté chez HiPay est que l’e-commerçant puisse se concentrer sur son cœur de métier : développement à l’international, gestion des ventes, stratégie commerciale… De notre côté, nous nous chargeons de simplifier les tâches liées à la gestion des transactions internationales. Cela passe par un accompagnement pour la gestion du risque. En effet, en abordant un nouveau marché on se confronte à de nouveaux types de fraudes qu’il faut savoir appréhender. Gérer des milliers de transactions provenant de pays différents dans une multitude de devises est une difficulté supplémentaire pour le marchand. Chez HiPay nous lui offrons des outils automatisés pour simplifier cette tâche fastidieuse qu’est la réconciliation financière. Notre système lui permet de consolider au sein d’un seul document électronique la liste de toutes les transactions internationales.

[PUBLIREDACTIONNEL]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-commerce et international : comment adapter ses moyens de paiement ?
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée
Orange
Orange envisage une OPA de 620 millions d’euros sur sa filiale belge
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique