ActualitéLes levées de fonds

« E-commerce intelligence » : le Britannique Ometria lève 1,5 million de dollars

La société analyse le comportement des clients…

ometriaSpécialisée dans l’analyse du Big data, la start-up britannique Ometria vient de boucler une levée de fonds de 1,5 million de dollars auprès d’Alastair Mitchell et Andy McLoughlin, les co-fondateurs de Huddle, et d’autres entrepreneurs-investisseurs tels que Phil Wilkinson, fondateur de Kelkoo.

Ometria fournit aux e-commerçants une solution permettant l’analyse de leurs données afin d’accroitre leurs ventes et fidéliser leurs clients.  Elle aide « les détaillants en ligne à se développer rapidement et de manière rentable en attirant meilleurs clients, en comprenant mieux ses clients déjà existants, et en fournissant des éclairages et des plans d’action relatifs aux comportements des visiteurs » explique la société dans son communiqué de presse.

« Le personnalisation et l’acquisition des clients sont les plus grands défis auxquels les détaillants en ligne font face à l’heure actuelle – et tous ceux qui ne résoudront pas ces problèmes auront du mal à survivre » ajoute Ivan Mazour, co-fondateur. Fondée en février 2013 à Londres, l’entreprise dispose d’un bureau à Moscou et d’équipes situées en Israêl, en Russie ou encore au Portugal.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
« E-commerce intelligence » : le Britannique Ometria lève 1,5 million de dollars
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
[Webinar] Accès aux services digitaux & identité digitale : comment répondre aux attentes de vos clients ?
CES: Drones désinfectants, masques intelligents… quelles sont les dernières innovations anti-Covid?
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Microsoft
Covid-19: Microsoft, Salesforce et Oracle travaillent sur un passeport de vaccination
Robots logistiques: pourquoi Scallog se lance aux Etats-Unis