A la uneRetail & eCommerce

[E-commerce] Les infos à ne pas rater : nouveau départ pour Rue du Commerce, La Redoute en grande difficulté…

rue-du-commerceRue du Commerce a revu son positionnement avec une refonte complète de son site, une nouvelle image et signature. Objectif affiché : devenir « le premier centre commercial digital ». Pour ce faire, le précurseur de l’e-commerce en France souhaite profiter de l’intégration au groupe Altarea Cogedim (un réseau de 42 centres commerciaux), survenue en 2011, en repensant sa marketplace pour y proposer des produits référencés dans plus de 250 nouvelles enseignes dont une trentaine physiques.

« L’alliance du commerce online et offline propose une nouvelle expérience d’achats pour nos clients, plus fluide et instantanée. C’est bien un centre commercial digital que nous proposons, une marketplace de nouvelle génération qui s’appuie sur des enseignes de références pour répondre aux attentes et aux envies de nos clients » déclare Albert Malaquin, Président Directeur Général de Rue du Commerce et Directeur Général d’Altarea Commerce.

Nouveau départ, nouveau visage, le site revoie sa copie avec une refonte totale de son site et de sa charte graphique. Avec un logo épuré en style flat design, un nouveau slogan, « ma rue, mes boutiques, mes envies », les rubriques ont également été rebaptisées en rues (Rue de l’informatique, Rue de la mode…).

Le e-commerçant affirme représenter « l’équivalent de 10 centres commerciaux, avec 750 marchands-partenaires et plus de 3 millions de produits disponibles » et mise sur le conseil personnalisé aux clients, la livraison au moment et lieu souhaité par le client, un haut niveau de service et sur une sélection de produits disponibles sur internet et en magasins physiques.

Fondé en 1999, Rue du Commerce se fixe pour objectif de figurer parmi les cinq plus grands sites de e-commerce français d’ici à 2015.

videdressing

Videdressing propose depuis quelques mois PayPal comme outil de paiement grâce à un accord avec Limonetik, une solution qui permet aux sites marchands d’offrir différents moyens de règlement à leurs clients. « Réalisée en moins de 2 semaines, l’intégration de la plateforme de paiement (PaaS) Limonetik a répondu immédiatement aux attentes de Videdressing. Quelques mois seulement après sa mise en œuvre, le paiement via Paypal représente une transaction sur cinq » précise Renaud Guillerm, président de Videdressing.

Avec ce nouveau partenariat, le e-commerçant, qui affirme proposer plus de 500 000 articles répartis sur 8 000 marques, accepte aussi les cartes cadeaux tout en conservant sa promesse « satisfait ou remboursé » pour l’acheteur.

Créé en 2009, Videdressing revendique 500 000 membres pour 2 millions d’euros de transactions mensuelles. Il s’est lancé au Royaume-Uni et en Allemagne en 2013.

la-redoute

Acteur majeur du e-commerce français, La Redoute est en grande difficulté. En dépit d’un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros en 2012, réalisé à 85% sur internet, l’acteur historique de la vente par correspondance a enregistré une perte de 50 millions d’euros.

Plus de 700 emplois pourraient être supprimés si la société  venait à sortir du groupe Kering, anciennement PPR. Plus de 1 000 salariés ont manifesté à Lille ce jeudi contre le plan social.

Pour justifier les difficultés rencontrées, Martine Aubry a fustigé Kering d’ « irresponsable » en ayant « laissé pourrir La Redoute ». Legroupe dirigé par François-Henri Pinault affirme quant à lui avoir investit 400 millions d’euros en cinq ans pour assurer sa transition numérique.

catherine-barba

Frenchweb aura le plaisir de recevoir demain Catherine Barba, auteure de Le magasin n’est pas mort ! Comment réussir la transition numérique de votre activité, dans le cadre de notre émission vidéo Le debrief de la semaine.

Publié en partenariat avec la Fédération du e-commerce et de la vente à distance et la Banque Populaire, l’ouvrage est disponible en ligne gratuitement. « Si l’essor du e-commerce a longtemps été vécu comme une menace par le commerce traditionnel, la plupart de ses dirigeants est désormais convaincue que la croissance viendra de la collaboration étroite entre ces deux mondes » préface Marc Lolivier, secrétaire général de la Fevad.

Fondatrice du « Lab e-commerce » , Mme. Barba et avait précédemment publié le rapport 2020, la fin du e-commerce ou l’avènement du commerce connecté.

 

 

prestashop

PrestaShop de plus en plus haut

PrestaShop revendique 150 000 boutiques en ligne utilisant sa solution open source. « Chaque jour, ce sont 250 nouveaux marchands qui font le choix d’utiliser notre solution pour lancer leur boutique e-commerce, et je ne peux que m’en réjouir » affirme Bruno Lévêque, co-fondateur de l’entreprise interviewé par Frenchweb.
Lire l’interview : 3 questions à Bruno Lévêque, PrestaShop

 

Le Bon Coin investit chez un Français

Le groupe norvégien Schibsted Growth a réalisé son premier investissement. Prêt D’Union, spécialiste du peer-to-peer lending à disposer de l’agrément de la Banque de France, a levé 10 millions d’euros auprès du groupe propriétaire du site d’annonces Le Bon Coin. La startup comptabilise 47 millions d’euros de crédits octroyés en 22 mois seulement. Lire l’article

Frenchweb s’est entretenu en exclusivité avec Charles Egly, co-fondateur de Prêt d’Union, et Marc Brandsma, Directeur Général France de Schibsted Growth.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

2 commentaires

  1. Bonjour, 
    Petite erreur dans le sous-titre : Videdressing en grande difficulté –> La Redoute en grand difficulté 
    Bonne journée !

[E-commerce] Les infos à ne pas rater : nouveau départ pour Rue du Commerce, La Redoute en grande difficulté…
TikTok se lance à son tour dans le commerce social
[DECODE] La publicité, prochain grand levier de croissance d’Amazon
[FW500] Comment Wonderbox veut revitaliser le marché des coffrets cadeaux
Alibaba prévoit une introduction en Bourse de 15 milliards de dollars à Hong Kong
mCommerce : 57% des consommateurs français utilisent leur mobile pour acheter en ligne
Rakuten
Rakuten paie les pots cassés de l’entrée en Bourse laborieuse de Lyft
Copy link