A la uneComLes levées de fonds

[E-publicité] Les infos à ne pas manquer : Sticky Ads accompagne Walt Disney, le multi-écrans s’envole et Twitter affronterait Facebook

[tabs]
[tab title= »AlephD lève 1,5 million d’euros »]

logo_alephd

La startup française AlephD, qui développe des algorithmes permettant de prédire le sens que prendront les enchères d’achats d’espaces publicitaires sur les plateformes de RTB (real-time bidding), a levé 1,5 millions d’euros auprès de CapDécisif Management, A Plus Finance et Partech Ventures. « Avec la notion de prix plancher dynamique, les fondateurs d’AlephD ont mis au point un outil puissant qui permet aux éditeurs d’augmenter leurs revenus publicitaires » précise Olivier Dubuisson, directeur général de CapDécisif Management.

La solution commercialisée se fonde en effet sur l’analyse d’une quantité importante de données, le big data, afin de pouvoir guider les éditeurs numériques dans leurs stratégies de vente d’espaces.

La société, fondée en 2012 par un ancien de Criteo et deux entrepreneurs, souhaite profiter de ce tour de table pour poursuivre le développement de sa technologie et accélérer sa croissance en passant notamment par un élargissement de sa palette de produits et une présence accrue à l’étranger. « Nous disposons maintenant des moyens de financer notre expansion en Europe et d’envisager une implantation aux Etats-Unis » précise Maxime Agostini, Nicolas Grislain et Vincent Lepage, fondateurs d’AlephD. Pour ce faire, l’entreprise compte doubler ses effectifs d’ici à 2014.

[A lire également : Tout savoir sur le RTB, real-time bidding]

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »Le Français Sticky Ads accompagne Walt Disney »]

stickyads

La startup française Sticky Ads, spécialisée dans la monétisation publicitaire de vidéo online, a dévoilé ce mardi les résultats de sa solution prime time entertainment, un dispositif spécialement conçu pour Walt Disney Company à l’occasion du lancement de la bande-annonce du film Captain America.

Afin d’assurer une forte visibilité au lancement du film d’animation, celui-ci se décline en trois formats distincts : un interstitiel vidéo apparaissant dès la première page lors de la consultation d’un site internet par un internaute, un « pré roll vidéo » , c’est à dire une publicité diffusée avant le visionnement d’une vidéo, et un « pré roll social » intégrant des boutons de partage sur les réseaux sociaux.

Sticky Ads annonce avoir déjà effectué 1,6 millions de contacts dans le cadre de cette campagne pour un total de 108 000 clics.

Basée à Paris, Montpellier et Madrid, la société a été crée en 2009 par Hervé Brunet et compte aujourd’hui 30 personnes dans ses effectifs.

[/tab]
[/tabs]

[tabs]
[tab title= »La publicité multi-écrans s’envole »]

mobiles

La part des publicités multi-écrans dans les budgets médias devrait atteindre les 50% d’ici à trois ans, contre 30% actuellement, selon une étude réalisée par l’ANA (Association of National Advertisers) et Nielsen.

Ce procédé consiste à toucher les consommateurs sur un ensemble de supports (ordiannateur, smartphone, tablette, télévision…) pour accroître l’efficacité marketing des campagnes en s’adaptant aux nouveaux usages. L’étude révèle cependant que 77% des professionnels interrogés ne gère pas ce type de campagne à l’heure actuelle. Principal facteur, la difficulté à mesurer les différents canaux et à les comparer.

[A lire également : Infographie – Comment le multi-écrans devient la norme]

[/tab]
[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Du nouveau pour Twitter ? »]

twitter

Twitter testerait un nouveau dispositif publicitaire de promotion et de recommandation d’applications mobiles, selon le Business Insider.

Si l’information se révèle être vraie, cette offre publicitaire entrerait directement en concurrence avec la plateforme « mobile app install ads » de Facebook qui comptabiliserait déjà 3 800 applications selon les sources du site américain.

Le site de micro-blogging affronterait ainsi le réseau de Mark Zuckerberg pour qui ce format publicitaire est crucial puisque le mobile représente désormais 49% des revenus de Facebook.

[/tab]
[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[E-publicité] Les infos à ne pas manquer : Sticky Ads accompagne Walt Disney, le multi-écrans s’envole et Twitter affronterait Facebook”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This