ActualitéRetail & eCommerce

E-relation client: iAdvize lance ses services click-to-chat et click-to-call en Allemagne

iAdvize, la start-up nantaise qui édite un service de e-relation client, s’implante sur le marché allemand avec une version entièrement traduite et une équipe dédiée, deux ans après le lancement de ses produits en Espagne.

Créé en 2010, iAdvize permet aux sites de e-commerce d’intégrer dans leurs pages une solution de relation client en instantané, le « click-to-chat » et « click-to-call » (consulter l’interview de FrenchWeb). La solution permet de conseiller et d’orienter les clients en temps réel, via l’ouverture d’une fenêtre de discussion instantanée ou du déclenchement d’un appel téléphonique. Lauréat de E-commerce Awards Paris 2012 dans la catégorie « relation client », iAdvize répond à la tendance du retour du facteur humain dans les solutions de services clientèle en ligne.

Avec ce lancement, iAdvize espère s’implanter durablement sur le marché du e-commerce allemand qui pourrait avoisiner les 33,5 milliards d’euros cette année. Au travers de collaboration avec notamment Pixmania, Monster, cDiscount, Rueducommerce, Numéricable, Monoprix ou encore PagesJaunes, la start-up revendique déjà prés de 800 clients en Europe, dont selon elle la moitié du Top15 des e-commerçants du continent.

Le site d’iAdvize.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-relation client: iAdvize lance ses services click-to-chat et click-to-call en Allemagne
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer