ActualitéHealthcare

E-santé : le Français Voluntis lève 20,7 millions d’euros

Spécialisée dans le diabète, l’anticoagulation et l’hémophilie, la société va développer des solutions pour de nouvelle maladies…

logoLa société parisienne Voluntis, spécialiste de l’e-santé, vient de boucler un tour de table de 20,75 millions d’euros, principalement auprès de Bpifrance, Large Venture et Innovation Capital, avec la participation de Biocapital et de Qualcomm Incorporated. Cette opération devient l’une des plus importantes levées de fonds françaises de 2014 depuis les 14 millions d’euros réunis par Synthesio en mars dernier.

L’entreprise qui développe Diabeo, une application accompagnant les patients dans leurs traitements – en particulier dans le diabète, l’anticoagulation et l’hémophilie – profitera de cet investissement pour accélérer le développement de solutions à d’autres maladies chroniques, et s’internationaliser avec les Etats-Unis comme priorité.

« Nous partageons la vision de Voluntis que la combinaison des meilleurs technologies de l’information avec des agents thérapeutiques contribuera à résoudre certains des principaux problèmes rencontrés par les systèmes de soins de santé, notamment ceux liés à la gestion des maladies chroniques et le vieillissement » explique Florian Reinaud, d’Innovation Capital. « Ce tour de table est essentiel pour faire grossir Voluntis » ajoute Pierre Leurent, président et fondateur de l’entreprise.

Fondée en 2001 par trois entrepreneurs, Voluntis revendique aujourd’hui 50 programmes de recherches pour 600 000 patients sous gestion. Basée à Paris, elle dispose également de bureaux à Boston, aux Etats-Unis.

Bouton retour en haut de la page
E-santé : le Français Voluntis lève 20,7 millions d’euros
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé