A la uneEuropeFinTech

Edebex, une Fintech pour revendre les factures des PME françaises

Chaque année, plus de 60 000 entreprises françaises se déclarent en faillite, en léger recul depuis janvier 2016, selon la Banque de France. Mais alors que les retards de paiement auprès du fournisseur causent un quart de ces défaillances et creusent de 15 milliards d'euros par an la trésorerie des PME, d'après Altarès, l'idée d'Edebex est de venir apporter une solution digitale. 

Si une PME ou une TPE fournisseur ne veut peut prendre le risque de voir filer les 60 jours réglementaires (depuis 2008) pour recevoir son paiement, sur Edebex, qui se présente comme «une place de marché pour transformer une créance en cash en 72 heures», il lui est possible de revendre sa facture à un organisme tiers. La Fintech prélève une commission de 1,45% et 2,75% du montant de la facture.

Chez son voisin français qu'elle adresse aujourd'hui, le Belge Edebex a de quoi faire. En 2015, 62% des entreprises règlent leur facture avec du retard (en moyenne d'environ 12 jours), d'après Altarès. Reste qu'en France, le rachat de créances commerciales par d'autres entreprises n'est pas autorisé. Il est limité à des organismes agréés. Mais la start-up compte bien accélérer dans l'Hexagone. Elle a notamment noué un partneriat avec Euler-Hermès, l'assureur-crédit qui vérifie la solvabilité du débiteur.

«1 entreprise sur 4 se voit refuser un crédit bancaire aujourd'hui», affirme Xavier Corman, cofondateur belge d'Edebex. Depuis sa création en 2013, la société revendique «65 millions d’euros de créances revendues par 400 PME (Pays-Bas, Luxembourg, Belgique) échangées sur la plateforme».

Fondateurs: Xavier Corman, Jon McLennan, Aïssa Laroussi, David Van der Looven

Siège : Bruxelles (Paris et Lyon)

Date de création : 2013

Effectif : 35

Concurrent: FinexKap

Levée de fonds: 800K et 200K (2014) et en série A 3 millions euros (2015).

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Edebex, une Fintech pour revendre les factures des PME françaises
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine
Moment devient Dimpl et lève 4 millions d’euros auprès d’Elaia, Idinvest et Bpifrance
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Prêt-à-porter: d’Auchan à Kiabi, des géants à l’assaut du marché de l’occasion