Actualité

Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État

AFP

Facebook va interdire les publicités postées par des médias contrôlés financièrement et éditorialement par un État sur ses plateformes américaines, afin de protéger les élections de 2020 aux Etats-Unis des interférences étrangères. Le géant des réseaux sociaux a annoncé jeudi dans un communiqué que ce type d’annonces serait bloqué à partir de cet été, par « excès de prudence », et même si les médias d’Etat « font rarement de la publicité aux Etats-Unis ».

En octobre dernier, Facebook avait présenté une batterie de mesures pour mieux protéger l’intégrité des scrutins, à l’approche de la présidentielle américaine en novembre prochain. Désormais, les contenus provenant de médias étatiques, et les médias eux-mêmes, seront marqués (« étiquetés ») comme tels. « Nous faisons preuve de transparence accrue sur ces éditeurs parce qu’ils combinent l’influence d’une organisation de presse avec le soutien stratégique d’un Etat, et nous pensons que les gens devraient savoir si les informations qu’ils lisent viennent d’une publication qui peut être sous l’influence d’un gouvernement », détaille Nathaniel Gleicher, le directeur des règlements sur la cybersécurité chez Facebook.

Après les opérations de manipulation lors des élections de 2016, principalement orchestrées depuis la Russie, les réseaux ont réagi avec un arsenal de mesures déployées graduellement depuis 2018 pour lutter contre les faux comptes et la désinformation, notamment répandus par des entités étrangères. La décision du jour, d’interdire ces publicités, doit permettre « d’ajouter une couche de protection contre les divers types d’influence étrangère dans le débat public ». A l’automne, Twitter a de son côté pris le parti de bannir toutes les publicités à caractère politique.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link