ActualitéArts et CultureEuropeTech

[En bref] Les levées de fonds de 3D Gaiddon Software et Infinidat

3D Gaiddon SoftwareBasée à Toulouse, la start-up 3D Gaiddon Software vient de boucler un tour de table en amorçage de 350 000 euros sur la plateforme de financement participatif en capital WiSeed. Bpifrance fait partie des investisseurs.

Lancée en 2010, la société est spécialisée dans le traitement et l’analyse des images aériennes et satellites. Elle commercialise essentiellement ses produits auprès des acteurs du secteur de la défense ou encore celui des GPS. Elle affirme compter Airbus Defence & Space ou encore Veolia parmi ses clients. 3D Gaiddon Software espère également commercialiser dès 2017 de nouvelles offres en mode cloud pour le secteur immobilier.

Server room in datacenterSpécialisée dans le stockage de fichiers pour les entreprises, la société américaine Infinidat vient de boucler un tour de table de 150 millions de dollars auprès de TPG Growth. Cette nouvelle opération porte à 250 millions de dollars les montants totaux levés par l’entreprise depuis sa création en 2012, et à 1,2 milliard de dollars sa valorisation.

Infinidat propose des offres de stockage pétaoctet dotées d’une architecture innovante afin de réduire les coûts de stockage qui vont croissant avec la production croissante de données des entreprises.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[En bref] Les levées de fonds de 3D Gaiddon Software et Infinidat
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer