ActualitéChineLes levées de fondsMarketing & Communication

[En bref] WeChat teste la publicité, CloudBees et Ele.me lèvent des fonds…

Le réseau social chinois teste à son tour la publicité. Pour l’instant seulement avec trois marques: BMW, VIVO et Coca-Cola. Les messages publicitaires sont affichés avec la mention « sponsorisé » dans le fil d’actualité des utilisateurs. Les bannières avec lesquelles l’internaute a interagi restent actives durant une semaine. Elles s’effacent par contre automatiquement au bout de 6 heures s’il n’y a pas eu d’interaction.

23,5 millions de dollars: C’est la somme que vient de lever, CloudBees, société américaine fondée en 2010 et dirigée par un Suisse, Sacha Labourey, et un Français, François Dechery, deux anciens de JBoss. Les fonds ont principalement été investis par Lightspeed Venture Partners, et dans une moindre mesure par Matrix Partners, Verizon Ventures et Blue Cloud Ventures. CloudBees commercialise une plate-forme de développement via un hébergement à distance (cloud) d’applications Java.

Ele.me, le principal service de livraison de nourriture en Chine, vient de lever 350 millions de dollars auprès de Tencent, JD.com, Dianping, Citic PE et Sequoia Capital, a annoncé l’entreprise sur le réseau social Weibo.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[En bref] WeChat teste la publicité, CloudBees et Ele.me lèvent des fonds…
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?