ActualitéAmérique du nordBusinessMarketing & CommunicationMediaTech

En difficulté face à Instagram, Snapchat dévoile sa nouvelle interface pour se réinventer

Après un troisième trimestre décevant, Snap, la maison-mère de Snapchat, avait promis de se réinventer. Promesse tenue avec l’annonce de la première refonte de l’interface de l’application de messagerie éphémère. Reconnaissant que l’interface de Snapchat est trop difficile à comprendre pour le grand public, Snap espère que cette refonte de l’application permettra de la rendre plus simple d’accès. Le virage est risqué pour la société américaine, mais indispensable pour envisager un avenir durable.

Pour réinventer son application, Snap a misé sur une répartition plus claire des contenus. Dans ce sens, l’entreprise californienne a décidé de séparer le social des médias. Pour ne pas déstabiliser ses plus fidèles utilisateurs, l’application restera toujours centrée sur l’appareil photo. A partir de cet écran, l’utilisateur devra swiper vers la gauche pour accéder à la partie «sociale», qui regroupera les messages et les stories des amis de l’utilisateur, et vers la droite pour visualiser la partie «médias», qui centralisera les contenus créés par les journaux et dédiés à la communauté, comme «Discover», le kiosque audiovisuel pour les médias, la «Snap Map», qui permet de géolocaliser ses contacts sur une carte pour toujours savoir où ils se trouvent, ou encore les stories collectives, à l’occasion d’événements (concerts, compétitions sportives, festivals…).

Snapchat se compare à Netflix et non à Facebook

Que ce soit pour le volet social ou communautaire, Snap utilisera de nouveaux algorithmes pour offrir une expérience plus personnalisée à chaque utilisateur. Ainsi, la firme américaine explique qu’elle se servira d’un «algorithme spécialisé dans les liens d’amitié» pour que l’utilisateur puisse trouver plus rapidement la personne avec laquelle il souhaite discuter. Pour ce faire, l’algorithme se nourrira des interactions de l’utilisateur pour afficher les bons contacts au bon moment. En parallèle, Snap utilisera un autre algorithme pour que les stories de la rubrique «Discover» soient personnalisées en fonction des préférences personnelles de l’utilisateur. La société américaine précise cependant que tous les contenus qui seront présentés sur la page seront vérifiés par des employés de Snap. «Nous sommes persuadés que c’est cet équilibre entre contrôle humain et suggestion automatique qui permet d’offrir aux utilisateurs la meilleure expérience de contenus sur mobile», explique l’entreprise dirigée par Evan Spiegel.

Dans une tribune publiée sur Axios, le CEO de Snap affirme que le mélange entre le social et les médias est un modèle largement éprouvé, d’où l’urgence de changer radicalement l’interface de Snapchat. «La combinaison du social et des médias a abouti à d’incroyables résultats financiers, mais a miné nos relations avec nos amis et les médias», explique-t-il. Et d’ajouter : «Avec la refonte du design de Snapchat, nous allons séparer le social des médias et faire un pas important en direction d’un renforcement des relations entre vos amis et vous, et entre les médias et vous. Cela offrira aux éditeurs une meilleure façon de distribuer et de monétiser leurs stories, et un moyen plus personnel pour les amis de communiquer et de trouver le contenu auquel ils souhaitent accéder.» Dorénavant, Snapchat se considère plus proche de Netflix que de Facebook, dans la mesure où sa messagerie, à l’image du service de streaming, repose sur des algorithmes de machine learning qui se nourrissent du comportement des utilisateurs pour leur proposer des recommandations, au lieu de s’appuyer sur le comportement de leurs amis.

Instagram, rival infernal… et mortel ?

Avec la refonte de Snapchat, Evan Spiegel espère que 2018 sera l’année de la relance et non celle de la débâcle. Il faut dire qu’il y a le feu dans la maison Snap depuis de nombreux mois. Au troisième trimestre, Snap a réalisé un chiffre d’affaires de 207,9 millions de dollars, soit une progression de 62% par rapport à 2016, alors que les investisseurs attendaient 236,9 millions de dollars. Pire encore, la société a vu sa perte nette plus que tripler, pour atteindre 443 millions de dollars. Depuis son lancement, Snap n’a jamais atteint la rentabilité. De plus, les dépenses de l’entreprise ont explosé en l’espace d’un an, passant de 260 millions à 670 millions de dollars.

Au-delà des résultats financiers décevants, Snap peine à attirer de nouveaux utilisateurs sur son application mobile. Entre juillet et septembre, Snapchat a seulement gagné 4,5 millions d’utilisateurs, pour atteindre les 178 millions d’adeptes. En face, son rival Instagram, propriété de Facebook, compte plus de 500 millions d’utilisateurs mensuels, dont 300 millions qui utilisent l’application au quotidien. Instagram a notamment repris le concept de «stories» de Snapchat, qui permet de partager des photos et des vidéos qui disparaissent au bout de 24 heures. Ce n’est peut-être pas très loyal vis-à-vis de Snapchat mais la stratégie de Mark Zuckerberg s’avère être pour le moment la plus efficace.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

2 commentaires

  1. La principale difficulté pour certaines entreprises nées du digital est de trouver leur business model. Il faut croire que c’est le cas de Snapchat qui cherche encore des solutions pour devenir rentable. La réponse dans quelques mois !

    1. Snap paie cash la concurrence et le mimétisme de son rival, instagram !

Share This