ActualitéMarketing & CommunicationRetail & eCommerceTech

En investissant dans Weezevent, vente-privee veut trouver la parade à Eventbrite

Vente-privee écoulait déjà des places de concert, mais cette fois-ci, la firme de Jacques-Antoine Granjon se renforce dans le divertissement en investissant dans Weezevent, une solution de billetterie en ligne pour les organisateurs. La part prise au capital et le montant de la transaction n’ont pas été communiqués. Le site d’e-commerce avait déjà racheté le Théâtre de la Michodière, mettant ainsi la main sur son activité de coproduction d’événements.

Se développer à l’international

« Cette entité vient compléter notre activité dans le secteur du divertissement en proposant aux exploitants de salles et aux producteurs d’événements de tout genre, un écosystème billetterie complet leur permettant d’organiser, de promouvoir et de distribuer leurs produits » explique Thomas Kouck, directeur général de vente-privee entertainment.

En ligne de mire pour cette start-up de Dijon: l’internationalisation en jouant sur l’assise de vente-privee dans le monde (23 millions de membres en Europe et 2 100 collaborateurs dans 8 pays européens). Weezevent compte aussi ouvrir de nouveaux bureaux à l’étranger cette année alors qu’elle est déjà présente à Paris, Dijon et Montréal.

« Avec vente-privee, nous choisissons un partenaire qui garantit à Weezevent la pérennité de son ADN et qui permettra de poursuivre nos objectifs : offrir le système de billetterie le plus innovant au meilleur prix et se développer à l’international, tout en participant à un projet global ambitieux » soulignent Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet, les cofondateurs.

11 millions de billets vendus

Lancée en 2008, Weezevent revendique plus de 11 millions de billets écoulés sur sa plate-forme (salons, concerts, festivals, manifestations sportives…), pour 40 000 organisateurs. Son modèle économique repose sur le prélèvement d’une commission de 2,5% TTC du prix du billet.

La bataille est cependant rude sur ce marché puisque d’autres acteurs se positionnent également sur le même segment dont le géant américain Eventbrite, arrivé en France en 2012. Tiger Global et Sequoia Capital font partie des actionnaires.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
En investissant dans Weezevent, vente-privee veut trouver la parade à Eventbrite
Comment Diggers Factory aide les artistes à capitaliser sur le renouveau du vinyle
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD