ActualitéLes levées de fondsRetail & eCommerce

Epicerie en ligne : le Singapourien RedMart lève 23 millions de dollars

L’épicerie en ligne RedMart vient de lever 23 millions de dollars auprès de Garena et Eduardo Saverin, l’un des cofondateurs de Facebook, ses deux investisseurs historiques, et de Visionnaire Ventures et SoftBank Ventures. Cette nouvelle opération porte à 27 millions de dollars les montants totaux levés par l’e-commerçant singapourien.

La société souhaite utiliser les fonds pour développer ses lignes de produits, en particulier les produits frais, et donc renforcer ses capacités opérationnelles en conséquence pour poursuivre sa croissance. « L’épicerie en ligne constitue une énorme opportunité inexploitée en Asie du Sud, et nous croyons que RedMart est idéalement positionnée pour capitaliser sur la tendance inéluctable de l’achat de produits d’épicerie en ligne » explique Keith Nilsson, de Visionnaire Ventures.

Fondée en mars 2011 par Roger Egan, Vikram Rupani, et Rajesh Lingappa, RedMart est une épicerie en ligne où les internautes peuvent commander en ligne ou sur mobile, et être livrés à leur domicile 7 jours sur 7, dans un créneau indiqué. La société avait déjà levé 5,4 millions de dollars en janvier dernier.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Epicerie en ligne : le Singapourien RedMart lève 23 millions de dollars
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique
spotify
Résultats trimestriels: Spotify réduit ses pertes et grimpe à 165 millions d’utilisateurs payants
google
Alphabet (Google) dépasse les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars
Tiré par les ventes d’iPhones, Apple a presque doublé son bénéfice net trimestriel
Bubble lève 100 millions de dollars pour sa plateforme no-code