Business

Eric BESSON annonce un investissement de 18M d’euros du FSI dans ERCOM

Eric BESSON, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, se félicite de l’entrée du Fonds stratégique d’investissement (FSI) au capital d’ERCOM, société française spécialisée dans la validation et la sécurisation des réseaux 4G.

ERCOM développe des produits à fort contenu technologique destinés au test, à la mesure et à la sécurisation des réseaux télécoms, dont ceux de la prochaine génération 4G. Le groupe est à la pointe de l’innovation et dispose d’un portefeuille de plus de 20 brevets développés par une équipe de 80 ingénieurs spécialisés.

Le FSI va entrer au capital d’ERCOM lors d’une prochaine augmentation de capital destinée à accélérer son développement. L’augmentation de capital d’un montant total de 18 millions d’euros est souscrite conjointement par le FSI et par les actionnaires historiques de la société (Alven Capital, A Plus Finance, Capzanine et OTC Asset Management).

« Le déploiement de la quatrième génération de téléphonie mobile constitue non seulement une révolution pour les nouveaux services qui vont pouvoir être proposés aux utilisateurs, mais aussi un défi industriel pour l’ensemble de notre économie numérique. Le Gouvernement a lancé le 15 juin 2011 l’appel à candidature pour l’attribution des premières licences 4G. Avec cet investissement du FSI, il démontre qu’il entend aider les entreprises françaises à relever le défi industriel de la 4G », a conclu Eric BESSON.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Eric BESSON annonce un investissement de 18M d’euros du FSI dans ERCOM
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link