ActualitéEuropeIndustrieSemaine de l'emploi

[ETI innovantes] «2016 pourrait être l’année d’une très forte reprise économique»

Tout au long de la Semaine de l’Emploi dans le Numérique, Frenchweb vous propose une série d’interviews d’ETI innovantes, situées en région, et qui sont créatrices d’emplois.

 

Créée en 1998, Nactis Flavours est une ETI du Val d’Oise (95) spécialisée dans la création de matières premières aromatiques pour les industriels de l’alimentation, de la pharmacie, des artisans et des restaurateurs. En 2014, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros.

FrenchWeb: Quelle est l’activité de votre ETI?

Hervé-Lecesne-PDG-Nactis-Flavour

Hervé Lecesne, président fondateur de Nactis Flavours: Créée en 1998, Nactis Flavours est spécialisée dans l’élaboration de matières premières aromatiques, d’arômes ainsi que d’ingrédients aromatiques et fonctionnels pour les industriels, de l’alimentation et de la pharmacie notamment, les artisans des métiers de bouche et les restaurateurs.

Entreprise à taille humaine, Nactis Flavours offre à ses clients un service sur-mesure. Elle développe pour eux des solutions «made in France» qui feront la différence, partout dans le monde.

 

Quel a été le contexte de la création de l’entreprise?

Avec une formation d’Ingénieur AgroParisTech et un Exécutive MBA d’HEC, et après une carrière dans la Banque, le Conseil et huit ans au sein de Boehringer Ingelheim, 15ème  groupe mondial de l’industrie pharmaceutique, une période passionnante pendant laquelle j’ai compris la convergence des métiers entre l’industrie alimentaire et l’industrie pharmaceutique – «mieux se nourrir pour vivre en meilleure santé» – j’ai créé Nactis Flavours en 1998 en reprenant une toute petite entreprise de 10 personnes implantée dans le Val d’Oise que j’ai développé par croissance interne et par acquisitions de concurrents d’abord en France puis à l’étranger.

Combien d’emplois avez-vous créé depuis?

Aujourd’hui, le groupe Nactis Flavours emploie environ 250 personnes.

Allez-vous recruter dans les prochains mois?

Nous venons de procéder à trois recrutements récents: une technologue viande en charge de l’application de nos produits dans le secteur de la charcuterie-salaison, un responsable pour notre site alsacien, et une responsable marketing et étude . Si la reprise se confirme, je suis persuadé que l’année 2016 pourrait être l’année d’une très forte reprise économique à condition que le gouvernement crée enfin les conditions d’une confiance retrouvée. Nous allons poursuivre notre politique de recrutement.

Comment votre ETI prend-t-elle le virage de la transformation digitale?

Nous sommes en train de mettre en place un nouvel ERP (Enterprise Ressource Planning), qui représente un gros investissement pour notre société, près d’un million d’euros, avec une formation continue pointue de nos équipes. A terme, l’ensemble des services et de nos sites en France et à l’étranger, seront reliés à cet ERP multilingue.

Quelle a été votre stratégie d’expansion au niveau national et international?

Jusqu’en 2014, nous avons connu une stratégie d’expansion nationale forte avec l’acquisition de six entreprises françaises. De plus, nous avons axé notre développement international sur l’export avec de nombreux partenaires commerciaux. En 2014, la première acquisition à l’étranger, la filiale belge de Robertet Savoury, a donné un coup d’accélérateur à notre croissance. Nous souhaitons continuer dans cette dynamique.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This