Actualité

[Etude] 6 profils de Français face au « Nouveau monde numérique »

TNS Sofres vient de publier une étude baptisée « Les Français et le nouveau monde numérique ». Les conclusions de cette enquête identifient 6 profils différents plus ou moins enclins au développement de cette nouvelle ère. Ces catégories sont placées sur un mapping dont les axes correspondent à l’utilisation des nouvelles technologies et à la confiance dans l’avenir numérique.

Parmi les attitudes les plus positives, on retrouve deux profils:

  • Les grands explorateurs (18% des Français). Ces derniers se déplacent aisément dans ce nouveau monde. Urbains, ils ont entre 25 et 34 ans et appartiennent généralement aux CSP+. Les grands explorateurs ne se séparent jamais de leur mobile et ordinateur.
  • Les baroudeurs pragmatiques (16% des Français). Curieux et ouverts à ce nouveau monde, ils n’ont pas encore entièrement franchi le cap. Ils ont généralement moins de 25 ans, appartiennent aux CSP- et restent conscients de ce que le monde d’avant avait de structurant.

Deux autres profils semblent manquer de repères

  • Les «apprentis voyageurs» (20% des Français). Ces derniers désirent s’aventurer dans les nouveaux sentiers du numérique mais n’ont pas la même agilité, les mêmes atouts et compétences que les grands explorateurs. Cette catégorie mixte représente plutôt les 35-49 ans avec des enfants au foyer. Ils appartiennent majoritairement aux CSP-.
  • Les randonneurs vigilants (16% des Français). Ils savent qu’ils font partie d’un nouveau monde et qu’il faut s’y adapter. En revanche, ils expriment beaucoup de craintes et d’inquiétudes pour les générations futures et appellent à plus d’encadrement. Cette catégorie mixte représente également les 35-49 ans avec des enfants au foyer. Toutefois, ils appartiennent davantage aux CSP+.

Enfin, deux autres profils refusent ce nouveau monde 

  • Les «révoltés du numérique», nostalgiques et préoccupés souhaiteraient faire marche arrière pour retrouver leurs repères. Ce sont les 65 ans et plus et ils représentent 10% des Français. Soucieux d’un monde meilleur et plus juste, ils se révèlent dépassés, indifférents ou inquiets par rapport aux nouvelles technologies.
  • Pour finir, les «bienheureux sédentaires» (16%) se situent «hors-jeu». Selon eux, le numérique n’est pas indispensable. Ils ont également 65 ans et plus et appartiennent aux CSP-.

Plus généralement:

  • 39% des Français se disent passionnés par les technologies numériques.
  • Un Français sur deux ne peut plus se passer de ces innovations.

Toutefois, cette omniprésence des nouvelles technologies cohabitent avec une certaine incompréhension.

  • 61% expriment des craintes sur l’évolution du monde numérique.
  • 58% considèrent négativement l’apport des technologies à l’homme et à la société.
  • 75% des interrogés estiment indispensables l’éducation et la définition de règles en matière numérique. Parmi eux, 92% souhaitent protéger davantage la vie privée.

Cette enquête a été réalisée en août 2011 auprès d’un panel de 1200 Français âgés de 14 ans et plus.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Il est évident que les jeunes soient les plus intéressés par internet et le mobile, car ils ont grandit avec la technologie elle même.
    Par exemple l’écran tactile est très à la mode que même les bébés ont le réflèxe de le manipuler.
    Ce qui est marrant c’est que j’ai vu des bébés de 2ans frustrés quand l’écran de leur télé ne réagit pas quand ils le touchent :)

[Etude] 6 profils de Français face au « Nouveau monde numérique »
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link