ActualitéChiffres ClesEtudes

[Etude] Les mobinautes toujours plus « accros » aux petites annonces

Xavier Dupont ne s’est pas trompé. En septembre 2012, le directeur de la commission petites annonces du GESTE — le Groupement des Editeurs de services en ligne — déclarait qu’avec le mobile, les Français étaient devenus « accros aux petites annonces ».

Un an plus tard, les mesures d’audience du GESTE, menées en partenariat avec Médiamétrie et Médiametrie//Net ratings pour le second semestre 2013, lui donnent raison. Ils sont aujourd’hui (mars, avril, mai 2013) 13% à consulter les annonces ou enchères sur Internet au moins une fois par mois depuis leur téléphone, via un site spécialisé ou une application.

Le phénomène concerne un mobinaute sur trois. Soit 7,1 millions de personnes, intéressées notamment par les secteurs de l’information, de l’automobile, de l’immobilier et de l’emploi. C’est plus qu’au second trimestre 2012, où les visiteurs uniques étaient 5,7 millions.

Il faut dire que le secteur continue à prendre de l’ampleur, puisqu’il compte aujourd’hui 408 sites et applications, contre 383 en septembre 2012. Xavier Dupont confirme : « Le mobile est l’axe prioritaire de développement pour les acteurs leaders de la petite annonce ». Autre élément d’explication : avec l’augmentation de la demande d’ultralocal, les applications nationales lancent aussi leurs déclinaisons régionales.

Si l’on ignore le nombre de pages vues en moyenne par mobinaute ce dernier trimestre — en 2012 il était de 25 — il est néanmoins clair que le mouvement de fonds observé depuis 2 ans par le GESTE se confirme pour 2013.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Etude] Les mobinautes toujours plus « accros » aux petites annonces
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB
Kingfisher rachète NeedHelp pour accélérer la digitalisation de ses services de bricolage
[DECODE Brésil] Le Brésil est-il une terre de marketing d’influence ?
apple
Apple: pourquoi le chef de la sécurité est-il accusé de corruption?
Altice Europe: Patrick Drahi lance une offre publique pour retirer le groupe de la Bourse
Réseaux sociaux: après les innovations, l’uniformisation?