ActualitéData RoomRetail & eCommerce

[Etude] Qui sont les « Digital Divas » qui représentent 2/3 des dépenses dans le secteur de la mode?

Une enquête menée conjointement par Demandware et l’université de l’Arizona révèle l’existence d’un profil ne représentant que 22% des acheteurs de mode mais qui pèserait pour près de 70% des dépenses du secteur.

Ces « Digital Divas », observés sur un échantillon de 7000 personnes en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, sont particulièrement connectés puisqu’ils utilisent 3,7 fois plus les NTIC pour leurs achats que les autres segments identifiés. Ils sont ainsi principalement présents chez les jeunes, 64% d’entre eux étant âgés entre 25 et 44 ans.

L’enquête montre aussi un goût prononcé pour le multi-canal avec 70% des « Digital Divas » se rendant régulièrement en magasin et 1 sur 2 achetant en parallèle sur les sites des enseignes. 45% des personnes de ce segment font même de l’expérience multi-canal un facteur important de l’acte d’achat, contre seulement 17% chez les personnes n’étant pas des « Digital Divas ».

Retrouvez l’intégralité des données de l’étude dans l’infographie ci-dessous. Pour plus d’informations sur la mode à l’heure du digital, redécouvrez notre décryptage réalisé à l’occasion de la Fashion Week en février.

Diva-infographic-original

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

11 commentaires

Bouton retour en haut de la page
[Etude] Qui sont les « Digital Divas » qui représentent 2/3 des dépenses dans le secteur de la mode?
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
[Webinar] Comment ManoMano utilise l’analyse de produit pour croître et pour fidéliser ses clients
Jeux vidéo: avec « Hadès », le studio indépendant Supergiant séduit joueurs et développeurs