A la uneActualité

Webedia prend une participation dans Tradelab pour verrouiller ses datas

Le groupe média Webedia a pris une participation dans Tradelab, la plateforme d’achat média programmatique, d’après nos informations. Cette entrée au capital, dont le montant n’est pas précisé, se concrétise sous la forme d’un «partenariat stratégique». De fait, les algorithmes développés par Tradelab doivent servir aux marques médias de Webedia pour proposer des profils de plus en plus qualifiés aux annonceurs.

«Via ce partenariat stratégique, nous sommes aujourd’hui en mesure d’offrir une nouvelle dimension unique de ciblage et de reach aux achats média programmatiques sur des verticales à forte valeur ajoutée», indique Yohann Dupasquier, CEO de Tradelab

De son côté, l’enjeu pour Webedia est d’empêcher les données qu’il recueille de sortir de son propre circuit publicitaire. «Il était essentiel pour nous de trouver sur ce marché un acteur indépendant, capable d’assurer une protection optimale de nos données», indique Cédric Siré, fondateur et Directeur Général de Webedia.

Acquisitions technologiques

Après une consolidation sur l’audience, le groupe média présents sur divers thématiques se place, avec ce partenariat, du côté des technologies. Webedia détient un portefeuille de marques sur divers verticaux allant du cinéma (AlloCiné), à la cuisine (750g, L’Académie du Goût), au« lifestyle» avec PurePeople, PureTrends, Terrafemina, en passant par le divertissement Jeuxvideo.com, Millenium.org.

Après avoir acquis le comparateur en ligne EasyVoyage cet été, Webedia poursuit sa stratégie de croissance exogène. Dans une interview à Frenchweb, Véronique Morali, la présidente du directoire du groupe détenu par Fimalac, confirmait vouloir poursuivre le rachat de nouvelles entités tout en accentuant les synergies entre les différentes expertises du groupe.

Créée à Paris en 2011, Tradelab possède aujourd’hui des bureaux à Milan, Istanbul et Singapour. Fondée par Charles Gros et Yohann Dupasquier, elle revendique 150 clients actifs.

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Quid de l’intérêt des annonceurs : pourquoi faire appel à un trading desk « indépendant » qui a des intérêts à pousser l’inventaire publicitaire de son actionnaire ?

    1. Ce n’est pas un sujet pour trois raisons : 1/ Ce n’est pas l’objet du partenariat et la raison d’être de Tradelab qui est l’agnosticité 2/ Tradelab est transparent sur les inventaires achetés 3/ Comment utiliser de la vraie donnée unique et volumineuse de façon transparente sans accord capitalistique ?

Bouton retour en haut de la page
Webedia prend une participation dans Tradelab pour verrouiller ses datas
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager
[DECODE Quantum] A la rencontre de Iordanis Kerenidis, Directeur de la R&D de Qc-Ware