A la uneAmérique du nordEuropeStartupStartup ChannelTech

L’outil de management Trello mise sur l’effet domino pour se répandre en France

Après le Brésil et l’Allemagne, Trello, la plateforme de visualisation et de gestion des projets, poursuit son internationalisation avec le lancement de sa version française ce mois-ci. Forte de 220 000 utilisateurs en France, la start-up concentre ses efforts sur sa croissance organique. De 4,5 millions d’utilisateurs en 2014 à 10 millions un an plus tard, la société veut devenir leader de son marché.

Pour se rendre indispensable, la solution de management développée depuis 2011 par la société Fog Creek, a fait un choix. Au lieu de miser sur une armée de commerciaux pour vendre sa solution aux directions des ressources humaines des grandes entreprises, la start-up new yorkaise a misé sur une autre cible : les TPE et start-up qui l’utilise gratuitement, et surtout, la partage avec d’autres indépendants. Une stratégie qui semble payer. Depuis son lancement en 2011, Trello surfe sur une forte recommandation avec 100 000 nouveaux utilisateurs par semaine revendiqués. Ceux-ci l’utilisent ensuite sur la durée pour terminer leurs projets.

Des porteurs de projets en relation avec les grands groupes

Dans le match très serré des solutions collaboratives de management de projet, l’ergonomie est clé. Trello travaille à proposer une expérience visuelle de ses tableaux dynamiques, sur ordinateur comme sur mobiles. Un outil pour porteur de projets qui commence d’ailleurs à séduire les grands groupes (Expedia, Condé Nast, Electronics Arts) «qui fonctionnent de plus en plus comme une start-up», affirme Michael Pryor, le CEO de Trello.

Reste que le marché est attaqué par de nombreux acteurs. Slack, le réseau social d’entreprise avec lequel Trello se dit partenaire, mais ausso Rizzoma, Asana, Actionspace centrée sur les entreprises, Redbooth, Todoist, Basecamp.

Pour Trello, le business modèle est freemium; gratuit pour la majorité de ses utilisateurs, puis payant pour les entreprises pour avoir des options (assistance, chiffrement des données, audit, etc.), avec une offre à 8,33 dollars par mois et par utilisateurs ou à 20,83 dollars mensuels.

Rencontre avec Frenchweb à l’occasion du France Digitale Day de septembre 2015.

Fondateurs : Michael Pryor, Joel Spolsky

Levée de fonds : 10,3 millions de dollars en juillet 2014 (Index Ventures, BoxGroup, Spark Capital)

Siège : New York

Date de création : 2011

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Parler des concurrents de Trello sans mentionner Azendoo, c’est dommage ! Une belle plateforme projet collaborative…

L’outil de management Trello mise sur l’effet domino pour se répandre en France
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
French Tech : Alexandre Fretti quitte Webhelp pour prendre la tête de Malt
SoftBank lance un fonds de 100 millions de dollars dédié aux entrepreneurs issus de la diversité
Cloud: Paris et Berlin s’allient « pour une infrastructure européenne de données »
Taxe Gafa: la France maintient son projet malgré les menaces américaines
La lessive par abonnement Spring lève 2,1 millions d’euros pour développer son offre
Copy link