A la uneActualitéArts et CultureInvestissementsLes levées de fondsStartup

[Exclusif] La plateforme web et mobile Cinémur lève 2 millions d’euros. Le nouvel AlloCiné?

La plateforme Cinémur, incubée au départ chez MFG Labs, a désormais les moyens de ses ambitions: devenir une véritable alternative aux mastodontes comme AlloCiné.

En quinze mois, 170 000 membres inscrits ont été séduits par ce service web et mobile de découverte et de recommandation de films et de séries. L’application iPhone sortie il y a cinq mois obtient déjà 200 000 téléchargements. Il faut dire que l’interface offre une expérience convaincante: découvrir en images et en vidéos un maximum de contenus: bandes-annonces, séances, sorties de la semaine, castings, tout y est, sans oublier Facebook Connect pour la viralisation et le partage qui sont légion dans les contenus cinéma et TV.

L’objectif de la levée 

Cinémur veut principalement accélérer son développement en France. Il faut dire que le nombre d’entrées dans les salles sont de plus de 197 millions en France sur un an…Sans compter l’audience des téléspectateurs, puisque Cinémur suggère déjà un guide des programme cinéma à la TV.

Cette levée de fonds permet à la start-up française, qui compte 10 employés, de prendre son indépendance vis-à-vis de sa première maison qui l’avait incubée: MFG Labs, une agence ultra-spécialisée en analyse de données et en création d’applications innovantes, créée notamment par Henri Verdier (Etalab), des chercheurs et des mathématiciens. MFG Labs vient par ailleurs d’être racheté par Havas Media.

FonctionCinemur

Julien Nicault et Olivier Chatel, les co-fondateurs (et diplômés de l’école HETIC), avaient développé ce petit projet dès 2011, mais il s’agit aujourd’hui d’afficher une véritable indépendance. Nous disposons aujourd’hui de nos propres locaux », précise Henry Lim, en charge de la communication de Cinémur. « On avait l’impression de ne pas être crédible en tant que start-up. Avec la levée, on va rassurer nos partenaires ». DailyMotion notamment, le fournisseur actuel du player vidéo.

Peins feux sur les séries… et les box TV ?

« Le premier million va servir a développer des applications sur un maximum de supports ( tablettes et mobiles), et élargir notre catalogue de recommandations de films. En juillet prochain, on va s’ouvrir aux séries », ajoute Henry Lim. Sur ce sujet, Cinémur va mettre l’accent sur sa R&D : » Plus tard, on pense développer un nouveau service de consommation de films ou de série, en lecture directe sur notre plateforme. Nous regardons de près ce que font Netflix et Amazon, mais le marché de la SVOD et VODest pour l’instant compliqué en France ». L’équipe admet avoir discuté avec CanalPlay.

Cinémur a profité de l’API ouverte de la box TV de Free, pour proposer un service de guide qui permet de visualiser les films diffusés en TV, et d’autres « call to action » en lien direct avec l’interface de la box d’Iliad.

Le profiling des cinéphiles

Cinémur est semble-t-il parvenu à construire une relation win-win avec ses partenaires: il accompagne par exemple les distributeurs de films comme MK2 ou BAC Films et développe des applications et des campagnes sur Facebook pour la promotion des opus.Cinemur

La start-up fournit alors un profiling précis sur les personnes susceptibles d’aller voir le film. Avec une base-utilisateurs de 170 000 personnes essentiellement alimentée via Facebook Connect, riche en données, des atouts de poids pour convaincre les prospects. Si la version web et l’application mobile ne suggère pas de publicité, les dés ne sont pas jetés : Cinémur pense à créer d’autres formats publicitaires que les sempiternelles bannières et autre pre-roll sur les vidéos.

L’application Android de Cinémur sera disponible dans quelques jours.

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

[Exclusif] La plateforme web et mobile Cinémur lève 2 millions d’euros. Le nouvel AlloCiné?
Israël : « Résilience remarquable de l’économie Tech »
Coronavirus: Edouard Philippe envisage une app qui localiserait les personnes infectées
Utilisation des données de santé : la sécurisation comme pré-requis
Coronavirus: la téléconsultation médicale en plein boom depuis le confinement
L’addiction aux jeux vidéo est-elle vraiment une maladie mentale?
Télécoms: les opérateurs américains T-Mobile et Sprint ont enfin fusionné pour rivaliser avec Verizon et AT&T
Share via
Copy link