A la uneAcquisitionDistributionTech

Exclusif: Moodstocks rachète Modaclic pour scanner les produits de mode

Frenchweb : Sept ans après la création de Moodstocks, une application de reconnaissance d’objets via mobile, vous annoncez l’intégration de Modaclic, une plate-forme qui répertorie les pièces vestimentaires des magazines pour les acheter. Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Denis Brulé (président de Moodstocks) : Moodstocks s’est fondé sur le pari que l’appareil photo deviendrait au moins aussi important que le clavier comme interface privilégiée de saisie, grâce à sa simplicité. Depuis 7 ans, nous permettons concrètement aux développeurs mobiles d’intégrer très facilement dans leurs applications mobiles un moteur de recherche par l’image ultra-performant.

Nous avons rencontré Modaclic en mars dernier, dans le cadre du lancement de l’app mobile Overlay. Il s’agit d’un nouveau produit de Moodstocks qui permet notamment aux lectrices d’acheter en réalité augmentée les produits présentés dans les magazines de mode. La complémentarité avec les équipes de Modaclic nous est apparue comme évidente : ADN très technophile du côté de Moodstocks, et très métier du côté de Modaclic.

Comment allez-vous travailler ensemble ? Quelle est votre stratégie ?

Nous souhaitons faire d’Overlay l’application mobile de référence d’achat de produits dans le print, avec une ambition mondiale. Nous profitons de notre présence en France pour nous lancer sur ce marché, mais tous les contacts sont déjà pris outre-Atlantique, où nous nous déplaçons très régulièrement.

Dans ce contexte, Perrine, fondatrice du site Modaclic, devient le visage d’Overlay, avec comme responsabilité première de faire connaître et télécharger l’application auprès de notre cible. Les équipes de Moodstocks se tiennent à disposition en support pour faire évoluer le produit et assurer le référencement des contenus.

La Fnac, le Grand Palais, L’Occitane en Provence ou encore Leroy Merlin utilisent votre solution… Quel est votre modèle économique, aujourd’hui et à l’avenir ?

Tous les acteurs que vous citez sont clients de notre solution en marque blanche, qui a déjà séduit plus de 6 500 développeurs dans le monde, dont 80% hors de France. Nous venons d’ailleurs de lancer de nouveaux prix très disruptifs sur le marché (avec scans illimités, à partir de 89 euros par mois) dont nous pensons qu’il nous permettra de multiplier par 10 la communauté de développeurs.

Concernant l’app Overlay, nous fonctionnons avec un modèle de référencement à la page. Il est très apprécié de nos clients, car il s’inscrit parfaitement dans les pratiques des acteurs traditionnels du print. Il permet aussi une totale maîtrise des coûts, sans faux frais liés par exemple à la gestion d’un projet informatique. A noter qu’il est possible d’intégrer Overlay en marque grise dans une app existante.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This