ActualitéAsieAsieBusinessFinTechTech

Face à Apple et Alibaba, Xiaomi lance son service de paiement mobile sans contact en Chine

  • Xiaomi est le cinquième fournisseur de smartphones en Chine, détenant 9% du marché.
     
  • Depuis décembre dernier, 10 000 terminaux de paiement se sont dotés de la technologie NFC en Chine.
     
  • Mi Pay, le service de paiement mobile lancé par Xiaomi, est compatible avec une vingtaine de cartes de crédit issues de 20 banques chinoises.
     
  • Actuellement, Mi Pay est uniquement disponible sur le modèle Mi 5 du fabricant chinois.
     
  • AliPay, WeChatPay, Apple Pay et Samsung Pay ont déjà lancé leur service de paiement mobile en Chine.

 

Le fabricant de smartphones chinois Xiaomi a dévoilé son propre service de paiement mobile sans contact Mi Pay en Chine. Lancé en partenariat avec China UnionPay, l’équivalent de Visa ou MasterCard pour la Chine, le service sera compatible avec une sélection d’une vingtaine de cartes de crédit issues de 20 banques chinoises. Industrial and Commercial Bank of China, la plus grande banque du monde en termes d’actifs, Bank of China, Bank of Communications and China Merchants Bank ou encore China Construction Bank figurent parmi les banques prises en charge par Mi Pay. 

Comme Apple Pay et Android Pay, le service de paiement mobile de Xiaomi repose exclusivement sur la technologie NFC (Near Field Communication). Ainsi, la solution chinoise fonctionnera de la même manière que le paiement sans contact. Avec Mi Pay, il est possible de lier jusqu’à 8 cartes sur un seul appareil et d’ajouter les cartes de transports en commun de six villes différentes. Toutefois, le service est seulement disponible sur le modèle Mi 5 de Xiaomi pour l’instant.

Malgré le soutien de China UnionPay, Xiaomi se heurte à un écosystème très compétitif sur le marché du paiement mobile. AliPay, WeChatPay, Apple Pay et Samsung Pay sont d’ores et déjà des solutions populaires en Chine. 

Xiaomi détient 9% du marché en Chine

A défaut d’être pionnier en la matière, Xiaomi est le cinquième fournisseur de smartphones en Chine, derrière Huawei, Oppo, Vivo et Apple, détenant 9% du marché au premier trimestre 2016, selon IDC (International Data Corporation), ce qui offre au fabricant chinois une rampe de lancement pour Mi Pay. De plus, au moins 10 000 terminaux de paiement en Chine ont accepté le paiement via la technologie NFC depuis décembre dernier, ce qui contribue à la démocratisation du paiement mobile dans l’Empire du Milieu.

Le lancement de Mi Pay confirme les ambitions de Xiaomi dans le secteur de la FinTech. En mai 2015, le fabricant chinois avait lancé Huoqibao, une banque en ligne proposant des produits de placement, des crédits et du courtage. Quelques mois plus tard, en septembre de la même année, Xiaomi avait renforcé son positionnement sur le marché en investissant 15 millions de dollars dans la plateforme Tiger Brokers, qui permet de gérer l’achat et la revente d’actions. De plus, l’entreprise chinoise a complété son offre FinTech avec des investissements dans la plateforme de prêt P2P Jimu Box et la plateforme Caogentouzy, spécialisée dans les services financiers en ligne.

Lire aussi : 5 solutions de paiement mobile sans contact

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This