AcquisitionActualitéServicesStartup

Apple essaye (encore) de rattraper Google Maps en rachetant Coherent Navigation

Apple vient de racheter Coherent Navigation, une start-up spécialisée dans la cartographie. Si le montant de l’opération n’a pas été communiqué, l’entreprise a confirmé l’information au New York Times. Ce nouveau rachat viendra probablement renforcer son application Plan. Le mapping chez Apple, c’est une histoire douloureuse. En 2012, la firme avait licencié avec fracas le responsable de l’application Apple Mapps, face aux nombreux dysfonctionnements.

Concurrence de Google Maps

Fondée en 2008, Coherent Navigation développe des solutions reposant sur la technologie iGPS (High Integrity GPS), plus précises que celles fonctionnant avec le traditionnel GPS. Pour cela, la société a noué des partenariats avec plusieurs entreprises dont Boeing et Iridium, un opérateur de réseau de satellites situés en plus basse altitude. Les trois fondateurs de l’entreprise – Paul Lego, William Bencze et Brett Ledvina – auraient déjà rejoint les équipes d’Apple, selon MacRumors.

Ce n’est pas la première fois que la firme à la pomme investit dans les services de cartographie puisqu’en 2009, elle avait déjà mis la main sur PlaceBase, et avait lancé l’an passé la plateforme Maps Connect pour que les commerçants renseignent leurs informations (horaires, localisation…). Il faut dire qu’Apple doit affronter la concurrence de Google qui, en plus de son application phare Google Maps, avait racheté Waze en 2013, pour plus de 1 milliard de dollars.

Les géants s’y mettent tous

Mais d’autres acteurs se bousculent aussi pour mettre la main sur les spécialistes du mapping. Au début du mois, le NYT rapportait qu’Uber, le service de véhicules avec chauffeur, avait soumis une offre de rachat de 3 milliards de dollars pour acquérir Here, le service de cartographie de Nokia. L’entreprise californienne était alors en concurrence avec plusieurs autres constructeurs automobiles allemands.

En Chine, Alibaba a déboursé 1,5 milliard de dollars en 2011 pour mettre la main sur AutoNavi, un service très utilisé en Asie. Le géant de l’e-commerce ne souhaitait pas laisser le champ libre à ses concurrents, notamment Baidu Maps.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This