ActualitéBusinessComStartupTech

Face à LinkedIn et Slack, Facebook lance Workplace pour séduire les entreprises

  • Plus de 1 000 entreprises ont déjà testé Workplace, le réseau social professionnel de Facebook, en version bêta.
     
  • L’Inde, les États-Unis, la Norvège, le Royaume-Uni et la France sont les pays les plus présents sur Workplace.
     
  • LinkedIn, Slack et Skype Teams figurent parmi les principaux concurrents de Workplace.
     
  • En 2015, Facebook a enregistré un chiffre d’affaires de 17,9 milliards de dollars, en hausse de 44% sur un an, pour un bénéfice net de 3,68 milliards de dollars.

 

Annoncée par Facebook en janvier 2015, la version professionnelle du réseau social, en phase de tests depuis un an et demi, vient d’être lancée. Initialement baptisé «Facebook at Work», le réseau social d’entreprise de Mark Zuckerberg a été renommé «Workplace» pour son lancement officiel ce 10 octobre. Particularité du réseau social, il a été développé hors des États-Unis. Le projet a été mené par le Français Julien Codorniou à Londres.

A mi-chemin entre messagerie professionnelle et outil de travail collaboratif, Workplace reprend le design et les fonctionnalités de la version grand public de Facebook. Ainsi, la diffusion vidéo en direct, la traduction simultanée, le stockage, les appels audio ou encore la création de groupes sont intégrés à la plateforme. 

En version bêta, plus de 100 000 groupes ont été créés par les collaborateurs de plus de 1 000 entreprises ayant déjà testé Workplace, selon Facebook. Pour l’heure, l’Inde est le pays le plus présent sur le réseau social d’entreprise, suivie par les États-Unis, la Norvège, le Royaume-Uni et la France. Dans l’Hexagone, Danone et Clud Med figurent parmi les premiers utilisateurs de Workplace. Plus de 80% des sociétés du CAC40 et plus de 36% des entreprises françaises utilisent les réseaux sociaux d’entreprise, selon l’Observatoire des réseaux sociaux d’entreprise.

Une tarification agressive 

Facebook appliquera une tarification différenciée en fonction du nombre d’utilisateurs actifs au sein d’une entreprise. Ainsi, l’offre, sans engagement ni publicité, sera facturée 3 dollars par mois et par utilisateur pour une société comprenant entre 1 et 1 000 utilisateurs, 2 dollars entre 1 000 et 3 000 utilisateurs, et 1 dollar pour les entreprises qui possèdent plus de 10 000 utilisateurs actifs. A titre de comparaison, LinkedIn propose une version premium entre 21 et 74 dollars par mois et par utilisateur. De son côté, Slack a mis en place une formule d’abonnement accessible entre 6 et 12 dollars par mois et par utilisateur.

Outre LinkedIn, qui revendique 106 millions d’utilisateurs à travers le monde, et Slack, qui a franchi la barre des 3 millions d’utilisateurs en mai dernier, de nouveaux acteurs émergent sur le marché des solutions dédiées aux professionnels. Microsoft travaille ainsi sur Skype Teams, une application de messagerie, pour s’implanter dans les entreprises. Ce projet de la firme de Redmond est également destiné à faire oublier l’échec du réseau social d’entreprise Yammer, racheté par Microsoft en 2012 pour 1,2 milliard de dollars.

Lire aussi : 6 mois avec Facebook at Work : le retour d’expérience

Tags
atelier-platform

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

1 thought on “Face à LinkedIn et Slack, Facebook lance Workplace pour séduire les entreprises”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This