A la uneFinTech

Face aux FinTech, Western Union lance sa riposte dans les transferts d’argent

Concurrencé par de nouvelles start-up qui innovent dans les services financiers, Western Union doit s'adapter au numérique. Une étape de plus a été franchie : l'entreprise spécialisée dans les paiements internationaux a lancé WU Connect, une solution B2B2C de transfert d'argent clé en main pour les plateformes tierces qui souhaitent proposer un tel service à leur client. Il peut s'agir par exemple de réseaux sociaux.

D'ailleurs, pour son lancement, Western Union a noué un partenariat avec WeChat aux États-Unis. Les utilisateurs du «WhatsApp chinois» (plus de 600 millions d'utilisateurs dans le monde) peuvent envoyer de l'argent vers plus de 200 pays dans le monde.

Réseau physique vs. services numériques

Dans le même temps, Western Union dispose aussi de sa propre application B2C à destination des particuliers. Les bénéficiaires des virements peuvent ensuite aller retirer l'argent dans un point de vente Western Union. Déjà disponible sur les marchés américain, australien et britannique, l'application est lancée cette semaine en France. «Il n'y a aucune cannibalisation de notre clientèle digitale par rapport à notre clientèle historique. (…) C'est une source de croissance et le segment du marché qui est en plus forte croissance», assure à Frenchweb Marie-Elise Droga, vice-présidente de Western Union Europe

L'enjeu est important pour Western Union. La société américaine est aujourd'hui concurrencée par de nombreuses FinTech, des start-up qui innovent dans les services bancaires et financiers. Par exemple, la start-up britannique spécialisée dans les transferts d'argent TransferWise a levé 58 millions de dollars. Plus de détails avec Marie-Elise Droga, vice-présidente de Western Union Europe.

 

Création : 1851

Chiffre d'affaires : environ 5,6 milliards de dollars en 2014

Réseau : 500 000 points de vente

Couverture : plus de 200 pays

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Pour ceux qui ne sont pas aussi courageux que moi pour une lecture de 7 minutes:

    « pour nous c’est une manne de clients extraordinaire »
    « beaucoup sont en Chine »
    « les enfants à Paris pourront récupérer l’argent en espèce »
    « nous avons 3 pays dans lesquels l’application est disponible »
    « 1 minute plus tard au fin fond de la Chine l’utilisateur peut se rendre dans une agence WesternUnion récupérer des espèces »
    « notre stratégie de croissance repose sur lier l’ère digitale à notre base physique »
    « il n’y a aucune cannibalisation »
    « c’est une clientèle qui vient des banques »
    « c’est une source de croissance pour nous »
    « c’est de l’acquisition client »
    « cette évolution vers le digital est avancée depuis une bonne dizaine d’année »
    « l’essentiel de nos transferts sont instantanés »
    « WU est présent dans tous les pays du monde sauf en Corée du Nord et en Iran »

    Paradoxalement WesternUnion est un des moyens les plus chers pour envoyer de l’argent à l’étranger (cf données excel de la banque mondiale à disposition sur leur site). Or la question des tarifs et différents frais cachés appliqués par WesternUnion n’a pas été abordée.

Bouton retour en haut de la page
Face aux FinTech, Western Union lance sa riposte dans les transferts d’argent
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Cashfree
FinTech: l’Indien Cashfree lève 35,3 millions de dollars auprès d’Apis Partners et Y Combinator
Kaspi: quelle est cette FinTech kazakhe qui bat tous les records en pleine pandémie?
Quelle est cette FinTech africaine soutenue par Jeff Bezos?
Cyril Paglino prend la tête de TON Labs, acteur clé de la blockchain Free TON
Scandale Wirecard: l’ex-PDG s’expliquera-t-il enfin devant les députés allemands?