ActualitéAmérique du nordEurope

Facebook communique sur son impact économique mais surtout optimise sa fiscalité

Les GAFA n’en finissent pas d’exploiter l’ensemble des failles juridiques, pour optimiser leurs contributions. Dernier en date, Facebook, qui selon nos confrères de BFM Business, a déclaré auprès du fisc un bénéfice de 478 00O euros en 2012, l’imposant à hauteur de 240 245 euros.

Facebook utilise un mécanisme de règlement de prestations à une autre société également détenue par la société et localisée à l’étranger. En l’espèce, une société aux îles Caïmans, qui ne fait par ailleurs, pas remonter aux Etats-Unis les sommes encaissées afin d’éviter une nouvelle imposition. Des dispositifs fiscaux encore plus élaborés, exploitant le Double Dutch Sandwich étaient jusqu’alors très utilisés par de nombreuses sociétés.

La frugalité fiscale pousse même les entreprises à innover sur le plan financier. Apple s’est ainsi endetté au travers d’un emprunt pour payer les dividendes prévus à ses actionnaires, sans avoir à rapatrier les 145 milliards de liquidités détenues à l’étranger.

Communiquer à coup d’études

Conscient de la portée de telles décisions auprès du public, les GAFA ne manquent pas d’ouvrir des contre feux, et de communiquer de manière positive sur l’impact de leur activité sur l’économie mondiale. Nous nous souvenons de la communication de Google au travers d’une étude portant sur l’impact du secteur Internet sur l’économie française. Facebook a de son coté mandaté le cabinet Deloitte pour produire une étude consacrée cette fois çi à l’impact direct de Facebook sur l’économie.

Parue le 20 janvier, cette étude évalue que Facebook « a permis de créer 78 000 emplois en France en 2014 » (4,5 millions d’emploi indirect dans le monde), quand rappelent nos confrères de BFM Business, Facebook n’emploie que 28 personnes en 2013 en France. « Autour du réseau social, un véritable écosystème regroupant des grandes et petites entreprises, des start-ups innovantes, des éditeurs, des développeurs ou encore des agences médias continue de se développer et d’utiliser Facebook comme un outil de travail, de marketing et de développement économique » explique Facebook dans son communiqué…

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Facebook communique sur son impact économique mais surtout optimise sa fiscalité
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs