ActualitéRussieStartupTransport

[StartUp Concept] WayRay, la voiture a désormais son pare-brise connecté

wayray1Le concept 

Cette start-up basée dans la banlieue de Moscou (mais ayant son siège social en Suisse) a intégré la réalité augmentée à la conduite. Elle a mis au point un système qui projette les informations utiles à la conduite directement sur le pare-brise, afin d’éviter que le conducteur n’ai à quitter la route des yeux. Grâce à ce système d’aide à la conduite, l’utilisateur verra ainsi s’afficher des données GPS, des informations sur l’état du véhicule, mais aussi possiblement le contenu des applications installées sur son smartphone. Il n’a pas besoin d’accommoder sa vision pour lire ces données. Le système, conçu par une cette équipe de 17 personnes, est en liaison bluetooth avec le smartphone et avec le véhicule grâce à la prise de diagnostic généralement utilisée par les garagistes.

Le modèle économique 

Créé en 2012, WayRay devrait commencer à commercialiser son produit d’ici quelques mois,  le lancement initial était prévu pour fin 2014. Les particuliers peuvent le pré-commander en ligne, mais le modèle s’appuie aussi sur des partenariats avec des constructeurs dont Volkswagen, General Motors et Tesla Motors, qui pourraient en équiper leurs véhicules. Le fonds Emerging Capital V.P. a investi dans cette société incubée au Skolkovo Technopark.

Le marché 

Vitaly Ponomarev, le fondateur de WayRay, vise directement le marché européen. Il n’est pas le seul acteur: le constructeur automobile Jaguar a par exemple développé un pare-brise en réalité augmentée dont il dévoilait un prototype en juillet 2014.

wayray
Crédit: WayRay.

 

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[StartUp Concept] WayRay, la voiture a désormais son pare-brise connecté
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
Recrutement: le Français CleverConnect lève 30 millions d’euros pour s’étendre en Europe
Pourquoi Facebook mise sur l’Europe pour construire le métaverse?