ActualitéMarketing & Communication

Facebook lance « Groups », une nouvelle application

Facebook poursuit sa politique de segmentation des applications : à chaque app son usage. La firme de Mark Zuckerberg vient de lancer Groups qui permet aux membres du réseau social d’échanger « plus rapidement et facilement » avec des groupes quel qu’ils soient. La société américaine prend l’exemple d’une association dont les membres ont besoin de rester en communication les uns avec les autres lors d’un programme musical d’une journée entière, ou d’un groupe d’étudiants souhaitant poster des notes et des pense-bêtes.

facebook groups

La 5e app de Creative Labs

Différents degrés de confidentialité peuvent être adoptés : de public à secret. « Lorsque vous ouvrez l’application, vous verrez tous vos groupes Facebook en un seul endroit. Les groupes les plus fréquemment utilisés apparaissent en haut, et vous pouvez vous déplacer rapidement entre chaque groupe » explique-t-on.

En dépit de cette nouvelle application, le réseau social précise que les discussions de groupes resteront disponibles dans l’application Facebook classique. Une stratégie différente de celle adoptée il y a quelques mois lors la sortie de Messenger, le service de chat entre utilisateurs n’étant alors plus opérationnel sur l’application principale.

Après Paper, Slingshot, Mentions et Rooms, il s’agit de la cinquième application sortie de Creative Labs depuis le début de l’année.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Facebook lance « Groups », une nouvelle application
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link