ActualitéAmérique du nordBusinessMediaTech

Facebook lance Watch pour chasser sur les terres de YouTube

Facebook a décidé de passer la vitesse supérieure en matière de vidéo. La firme américaine vient en effet de lancer son propre service vidéo. Baptisé «Watch», il permet de visionner des centaines de spectacles, provenant de Vox, Buzzfeed, Discovery Communications ou encore de la chaîne ABC, filiale de Walt Disney, ainsi que des compétitions sportives. Pour l’heure, ce nouveau service est seulement disponible aux États-Unis.

Pour attirer ses utilisateurs américains, Facebook fera appel à des créateurs de contenus dans un premier temps. Cependant, le groupe dirigé par Mark Zuckerberg n’entend pas faire de l’achat de contenus une priorité dans sa stratégie vidéo. «Nous ne nous focalisons pas sur l’acquisition de droits exclusifs. L’idée est de parsemer cela de contenus de qualité», a déclaré à Reuters Dan Rose, vice-président des partenariats chez Facebook.

Pour enrichir son catalogue de programmes, l’entreprise américaine prévoit à terme d’agrandir son cercle de créateurs pour que tout le monde puisse mettre en ligne ses spectacles sur Watch. Toutefois, les utilisateurs qui proposeront leurs programmes sur la plateforme devront partager des 55% des revenus publicitaires issus de leurs contenus. Watch représente d’ailleurs une aubaine pour Facebook afin d’attirer les annonceurs, d’autant plus que les espaces publicitaires du fil d’actualité sur le réseau social ont atteint leur niveau de saturation.

Avec Watch, Facebook entend devenir un concurrent sérieux de YouTube, leader mondial des services de vidéos en ligne. Dans ce sens, la firme de Menlo Park affirme que son service est plus personnalisé et plus communautaire que ses concurrents. Celui-ci est en effet capable de proposer des spectacles en fonction des intérêts de l’utilisateur.

Facebook 100% vidéo d’ici 5 ans

Le lancement de Watch est une confirmation supplémentaire des ambitions de Facebook dans la vidéo. L’an passé, le réseau social avait estimé que l’écrit allait disparaître au profit de la vidéo dans les cinq ans à venir. «Facebook sera définitivement mobile et probablement entièrement vidéo», avait ainsi confié Nicola Mendelsohn, en charge des opérations du réseau social pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique.

En début d’année, Facebook avait annoncé le lancement d’une application vidéo destinée à la télévision. Celle-ci permet à ses utilisateurs de regarder les vidéos publiées sur le réseau social directement à partir de leur écran de télévision. Dans le même temps, Facebook avait décidé d’activer le son par défaut sur ses vidéos.

A l’occasion de sa conférence annuelle F8, qui s’est tenue à San José en avril dernier, la firme américaine avait également dévoilé la «Camera Effect Platform», qui intègre des fonctionnalités pour créer des cadres photo ainsi que des masques et des effets de réalité augmentée. Facebook avait également présenté l’application de réalité virtuelle Facebook Spaces, qui propose un environnement virtuel, ludique et interactif dans lequel les utilisateurs peuvent retrouver leurs amis.

L’engouement des Américains autour de la vidéo a sans doute poussé Facebook à investir massivement dans le secteur. Et pour cause, les Américains passent plus de 73 minutes par jour à regarder des vidéos numériques, en hausse de 7% sur un an, selon les données du cabinet eMarketer. A ce jour, Facebook revendique 2,01 milliards d’utilisateurs actifs par mois à travers le monde.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This