ActualitéMedia

[Fact Checking] Ces vigies 2.0 qui dissèquent les déclarations des politiques

A l’approche des présidentielles, les plateformes de fact checking ne cessent de se multiplier sur la toile. Popularisé en 2008 aux Etats-Unis à l’occasion des élections américaines, cette méthode consiste à vérifier l’exactitude des propos des candidats en s’appuyant sur des informations statistiques pour évaluer la crédibilité de leurs déclarations.

Objectif : permettre au public de discerner le vrai du faux. Cette technique renvoie donc aux basiques du journalisme et, de ce fait, la plupart des opérations de fact checking sont le fruit d’initiatives portées par des médias traditionnels ou des sites d’information pure players.

En France, le blog Désintox, développé en 2008 par Libération, fait office de pionnier en la matière. Peu de temps après, en 2009, c’est autour du Monde de lancer son outil de fact checking avec Les Décodeurs. Le Nouvel Observateur suit le mouvement et propose quant à lui « L’addition s’il vous plaît ». Le pure player Rue89 n’échappe pas non plus à la tendance et lance pour sa part « Contrôle technique ».

Inauguré la semaine dernière, Le Véritomètre figure comme la dernière initiative en date et apparaît également comme l’une des plus élaborées. En effet, développé par le pure player Owni en partenariat avec la chaîne i-Télé, le site repose sur une plateforme totalement interactive qui permet aux internautes d’apporter des informations supplémentaires. Une fois par semaine, le mercredi soir, la chaîne d’information décrypte les résultats et note ainsi la crédibilité des discours des candidats.

Parallèlement à ces initiatives menées par les médias, d’autres plateformes indépendantes ont également vu le jour. Parmi elles, on retrouve notamment le site Véritocratie. Lancée le 7 février dernier, cette plateforme autonome vise également à clarifier le débat politique. Co-fondé par Aurélien Fournier, le site permet aux internautes d’ajouter des propos issus de n’importe quelle source médiatique dont le contenu est identifiable sur internet. Le processus d’approbation ou de contestation des propos repose sur un principe identique, celui de la traçabilité des preuves et de leurs confrontations par n’importe quel utilisateur.

Enfin, plus spécialisée, le site Vigie 2012 propose de son côté de décrypter les déclarations sur l’Europe des candidats à la présidentielle. Passent donc au grill tous les thèmes autour de : L’Euro, la crise de la dette, la sortie du nucléaire, ou encore la Politique agricole commune. Encore une fois, l’idée de cette vigie 2.0, est de démêler le vrai du faux et au passage, de mesurer la place de l’Europe dans la campagne.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Fact Checking] Ces vigies 2.0 qui dissèquent les déclarations des politiques
Innovation de rupture: le fonds pour l’innovation n’a rempli que 20% de ses objectifs l’an passé
En France, les levées de fonds en cryptoactifs se raréfient
[Webinar] Simplifier la gestion produit tout en respectant les contraintes légales
Health Tech : Hoppen acquiert Cineolia pour poursuivre la digitalisation des établissements de santé
Pourquoi la 5G enflamme tant les débats?
Beyoncé, nouvelle source d’inspiration pour les communicants?