ActualitéFinTechLes levées de fonds

Crowdfunding : Seedrs lève 900 000 euros sur sa propre plateforme

Le service de financement participatif britannique Seedrs va lever 750 000 livres (un peu moins de 900 000 euros, ndlr) sur sa propre plateforme, pour une valorisation portée à plus de 5,174 millions de livres. 99,9% du montant aurait déjà été récolté à date (au début de la rédaction de cet article, un peu pus de 80% avait été reçus, ndlr). La société en profite également pour annoncer qu’elle étend ses services aux investisseurs et aux entrepreneurs de toute l’Europe, devenant ainsi, selon elle, « la première plate-forme de crowdfunding par actions transfrontalière dans le monde ».

Fondée en 2009, Seedrs revendique plus de 17 000 utilisateurs et près de 1,5 millions de livres levés autour de 27 projets. « Notre objectif est de fournir une architecture et une infrastructure dans le secteur des investissements privés à destination des entreprises en début de croissance ». Avec des tickets d’entrée fixés à 10 livres, elle permet à ses membres d’investir dans des startups pour des tours de table d’un montant maximum de 150 00 livres.

En octobre dernier, Seedrs avait fait parlé d’elle lorsque deux développeurs avaient recueilli 100 000 livres (119 000 euros) afin de financer  Mircoco.sm, une plateforme hébergeant des forums de discussion et des communautés. L’opération avait été bouclée en deux heures et demie seulement.

[MISE A JOUR 11h30 : l’investissement total de 750 000 livres a été atteint]

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Juste pour rappel: WiSEED a levé 1M€ en 48h en mai 2013 auprès de sa communauté de 20 000 membres européens. Présence en Suisse depuis oct dernier…

Crowdfunding : Seedrs lève 900 000 euros sur sa propre plateforme
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link