BusinessFinTechInvestissementsLes levées de fondsStartup

FinTech : 4 millions d’euros supplémentaires pour Trustpair

En Europe, il y a 30% de données erronées dans les bases de données tiers. Un terreau propice aux tentatives de fraudes lorsqu’une entreprise doit effectuer un virement pour payer l’un de ses fournisseurs. Faute d’avoir des coordonnées bancaires vérifiées en sa possession, l’entreprise s’expose alors à un virement frauduleux qui peut fragiliser son activité et ainsi devenir le cauchemar des directions financières des entreprises. En moyenne, le préjudice d’une fraude au virement s’élève à 80 000 euros par entreprise.

Pour lutter contre ces fraudes à l’IBAN, Trustpair a développé une solution pour sécuriser les paiements des fournisseurs. Après avoir levé 1,1 million d’euros en mai 2018 auprès d’Axeleo Capital, de Kima Ventures et de business angels comme Thibaud Elzière (eFounders), la société a bouclé un nouveau tour de table de 4 millions d’euros mené par Breega. Axeleo Capital a également remis au pot dans le cadre de cette opération. 

Une IA pour mettre fin aux virements frauduleux B2B 

Fondée en 2017 par Baptiste Collot, Alexandre Gillier et Simon Elcham, Trustpair développe une solution SaaS pour automatiser la détection des tentatives de fraudes et d’erreurs humaines liées aux paiements par virement. S’appuyant sur l’intelligence artificielle, la société s’attèle à identifier et prévenir en temps réel l’apparition d’anomalies dans la chaîne de paiement des entreprises, avant l’émission des ondes de virement. 

Le dispositif, qui repose sur le contrôle automatique des coordonnées bancaires, l’audit permanent de la base fournisseurs et la vérification des fichiers de paiements, permet ainsi d’assurer un contrôle continu de la chaîne de paiement pour éviter les virements frauduleux, souvent causés par des processus manuels archaïques. «En 2018, une entreprise sur quatre a subi un cas de fraude avérée avec des préjudices s’élevant à plus de 500 000 euros pour certaines entreprises», observe Baptiste Collot, co-fondateur et CEO de Trustpair, qui a été confronté à ce problème lorsqu’il était trésorier du groupe Bouygues. Parmi ses clients, la jeune pousse compte notamment Air Liquide, Decathlon et Bpifrance.

Avec ce tour de table, Trustpair prévoit de doubler ses effectifs, notamment pour renforcer ses pôles R&D, commercial, marketing et account management, pour devenir un acteurs majeur du contrôle de la donnée fournisseur à l’échelle européenne. «Cette levée en série A permettra à Trustpair d’élargir son offre et de partir à la conquête de l’international», indique Maximilien Bacot, Founding Partner chez Breega.

Trustpair : les données clés

Fondateurs : Baptiste Collot, Alexandre Gillier et Simon Elcham
Création : 2017
Siège social : Paris
Secteur : FinTech
Marché : solution pour protéger les entreprises face aux virements frauduleux


Financement : 4 millions d’euros en série A auprès de Breega et d’Axeleo Capital en septembre 2019, 1,1 million d’euros en amorçage auprès d’Axeleo Capital et Kima Ventures en mai 2018…

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
FinTech : 4 millions d’euros supplémentaires pour Trustpair
La plateforme OTT Alchimie lance son projet d’IPO pour s’étendre à l’international
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia