ActualitéBusinessTech

FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech

AFP

La banque publique russe Sberbank, première du pays, a entériné jeudi sa transformation en géant de la Tech avec un écosystème de services et de gadgets, dans une présentation dans le style des grand-messes d’Apple. « Pour les gens, Sberbank devient plus qu’un assistant financier, mais un assistant dans la vie, qui résout toutes vos tâches urgentes tous les jours », a déclaré le patron Guerman Gref, apparaissant en tenue décontractée sur un fond numérique lors d’une visioconférence. Sberbank a modifié son logo et son nom et devient simplement « Sber ». 

Pour faire peau neuve, le groupe va dépenser environ 2,5 milliards de roubles (27,8 millions d’euros au taux actuel) sur 5 à 6 ans. Plusieurs nouveaux produits ont été présentés, tels qu’un assistant virtuel (à l’instar de Siri pour Apple) pourvu de plusieurs noms selon ses différentes personnalités: Sber, Joy et Athena. Le groupe présente également une box télé, SberBox, un haut-parleur intelligent pourvu d’un écran détectant les gestes en plus de la voix, ou encore SberPay, un service de paiement qui rappelle ApplePay. Héritier des caisses d’épargne de l’époque tsariste, le groupe dispose aujourd’hui de 13 000 filiales et de près de 100 millions de clients en Russie.

Un « Amazon russe »

M. Gref a impulsé depuis plusieurs années un virage numérique considérable pour son groupe à la réputation de mastodonte bureaucratique, qui s’emploie désormais activement à se développer au-delà des activités bancaires en devenant un acteur majeur de l’Internet russe. Après dix années de partenariat avec le géant internet Yandex, les deux groupes ont consommé leur divorce en juillet, mettant fin à leur projet commun de création d’un « Amazon russe ». Ce divorce s’est accompagné d’un rapprochement entre Sberbank et Mail.ru – principal concurrent de Yandex et dont Sberbank est actionnaire – qui ont uni leurs forces dans une plateforme digitale de services de taxis et de livraisons de repas.

Mail.ru a par ailleurs annoncé mercredi son intention de lever 600 millions de dollars, destinés entre autres à la croissance de ses co-entreprises. Yandex a de son côté annoncé le possible rachat de la banque Tinkoff, grand succès de la FinTech russe, ce qui laisse présager de la concurrence à venir avec Sberbank. En Russie et dans l’espace russophone, qui comprend les pays de l’ex-URSS, les acteurs locaux de la Tech -tels que Yandex, Mail.ru, Ozon- dominent le marché et dépassent Google et Amazon.

Bouton retour en haut de la page
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie A] Unkle lève 10 millions d’euros pour assurer les propriétaires et se porter garant des locataires
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France