ActualitéBusinessFoodTechInvestissementsLes levées de fonds

FoodTech: la startup française Jow lève 20 millions de dollars pour s’étendre aux États-Unis

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Jow, qui développe un service de livraison de courses alimentaires à domicile en fonction des menus des utilisateurs, lève 20 millions de dollars auprès d’Eurazeo et des investisseurs historiques Headline, DST et Stride.VC. En 2019, la startup a levé 7 millions de dollars et 1,5 million en 2018.

  • Lancé en 2017 par Antoine Maillard, Franck Maurin et Jacques-Edouard Sabatier, Jow développe une application de livraison de courses alimentaires à domicile un peu particulière. En effet, les utilisateurs ne commandent pas directement leurs produits mais indiquent les plats qu’ils souhaiteraient manger dans la semaine. Ensuite, Jow fait livrer chez eux les ingrédients nécessaires.
  • La startup, qui ne compte que 35 collaborateurs, ne possède aucun produit alimentaire mais s’adresse directement aux commerçants. En cela, l’entreprise se distingue des acteurs du quick commerce, à l’instar du Britannique Dija racheté par le géant américain Gopuff, le Français Cajoo, qui vient de lever 40 millions de dollars auprès de Carrefour ou encore l’Allemand Gorillas, devenu une licorne un an après son lancement.
  • Jow est partenaire de six enseignes en France, à savoir Carrefour, Auchan, Intermarché, Leclerc, Monoprix et Chronodrive, ce qui représente plus de 4 000 magasins dans le pays. L’entreprise revendique 20 millions de commandes de repas réalisées via son application.
  • Elle ambitionne de s’étendre à l’international, en commençant par les États-Unis.

Jow: les données clés

Fondateurs: Antoine Maillard, Franck Maurin et Jacques-Edouard Sabatier
Création: 2017
Siège social: Paris
Secteur: FoodTech
Marché: application de livraison de courses alimentaires à domicile
Concurrents: Deliveroo, UberEats


Financement: 20 millions de dollars auprès d’Eurazeo et des investisseurs historiques Headline, DST et Stride.VC. 

Bouton retour en haut de la page
FoodTech: la startup française Jow lève 20 millions de dollars pour s’étendre aux États-Unis
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés