Actualité

[Frenchweb Day eSanté] Qui est Franck Le Ouay?

Titulaire d’un master de mathématiques de l’Ecole des Mines de Paris, Franck Le Ouay a occupé plusieurs postes en R&D chez Microsoft à Redmond.
Anecdote : En stage en 1999 chez Electronic Arts, il a intégré l’équipe de développement en charge du jeu « Les Sims ».
Co-fondateur de Criteo, Franck Le Ouay occupa le poste de Chief Scientist officer avant de co-fonder en janvier 2015 Honestica.

Honestica développe une plateforme globale de gestion des données de santé, capable de faciliter la collaboration entre praticiens et de permettre le partage et l’analyse des données, tout en protégeant les droits des patients et en assurant une sécurité maximale.

La plateforme à trois ambitions : 

  • Aider la pratique médicale : augmenter la productivité pour permettre aux médecins de faire ce qu’il font de mieux, soigner les patients.
  • Connecter les acteurs de la santé : développer des outils simples et sûrs pour partager l’information médicale entre professionnels de santé.
  • Participer à la recherche en santé publique : faire avancer la recherche médicale par l’analyse des données structurées et pertinentes.

Il l’a dit:

«La médecine devient de plus en plus data driven, dans 5 ans on aura tous notre ADN séquencé […] il faudra bien le sécuriser, l’exploiter l’échanger, l’analyser…», expliquait Franck Le Ouay.

 [tab title= »Frenchweb Day eSanté »]

Franck Le Ouay animera le Marketing Talk Curatif, Prédictif, Préventif

Pour voir la page dédiée à l’événement, cliquez-ici.
E62A5616-550x367
[/tab]
[Frenchweb Day eSanté] Qui est Franck Le Ouay?
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link