BusinessStartup

FriendsClear sélectionné pour Finovate Europe à Londres, le 1er février 2011

Friendsclear, le service français de micro crédit destiné aux entrepreneurs représentera la France lors de la première édition européenne de la conférence FINOVATE, rendez-vous mondial des entreprises les plus innovantes en matière de finances 2.0, le 1er février à Londres. Un cycle biannuel de conférences qui se tient depuis 2007 à San Francisco et à New York.

Son créateur et Président, Jean-Christophe Capelli, aura 7 minutes pour un pitch de présentation de son modèle et ses nouvelles applications devant un parterre international de financiers, d’experts et de journalistes.

Il sera en compétition avec 29 entreprises spécialisées dans les domaines du paiement et micro paiement, sécurité, authentification, identité numérique, bourse et banque en ligne, comparatifs, gestion de finances personnelles, comptabilité, fidélisation et acquisition de clientèle via des applis internet et mobile. Le dirigeant français en profitera pour annoncer son nouveau « lender dashboard », le tableau de bord internet destiné aux prêteurs en ligne.

Le service de micro crédit de Friendsclear permet aux entrepreneurs d’être financé par les internautes et d’obtenir un prêt personnel jusqu’à 25 000 €. Le taux d’emprunt est de 5.53% et le rendement pour les internautes prêteurs de 4.5%. La société emploie une dizaine de personnes à Paris. A ce jour, une quinzaine de financements ont été finalisés.

Entretien avec Jean-Christophe Capelli, Président de Friendsclear

Bouton retour en haut de la page
FriendsClear sélectionné pour Finovate Europe à Londres, le 1er février 2011
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Alban Sayag, COO de YouSign
[Build Up] YouSign accélère son développement produit avec l’acquisition de Canyon
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
Comment Bandsintown a su renouveler son modèle face à la crise?