BusinessDecode BusinessFrenchTechParisTechTV

[FW500] La solution de Pitchy pour automatiser la production de vidéos d’entreprise

À des fins de formation, pour promouvoir sa marque employeur, et plus généralement pour communiquer, la vidéo est partout. Plus engageante et attractive que d’autres formats- comme le PowerPoint- elle est devenue une composante importante de l’arsenal de communication des différents corps de métiers au sein d’une entreprise, que ce soit pour un usage interne ou externe. L’enjeu pour certaines d’entre elles? Parvenir à produire des vidéos de qualité tout en maîtrisant les coûts.

C’est à cette problématique que s’attaque Pitchy avec sa plateforme SaaS de production vidéo lancée en 2013. 

L’international en ligne de mire

« Nous mettons à disposition de grands groupes un principe de templates vidéo, des modèles avec une multitude de styles graphiques que l’on va pouvoir mettre à la charte de ces entreprises. La promesse est que n’importe quel collaborateur, même s’il n’a aucune compétence, puisse en quelques minutes créer une vidéo de qualité professionnelle », explique Benjamin Chouraqui, co-fondateur de Pitchy. « Il peut incruster en quelques clics tous les types de contenus qu’il a: ses rushs de film, ses textes, pictos, illustrations, chiffres clés, ses infographies animées… S’il le souhaite, il peut rajouter de la musique, de la voix off, des sous-titres, etc. Puis il génère ses vidéos en toute autonomie« ,

Mais la créativité peut-elle aussi s’automatiser? « Le concept de Pitchy, justement, est d’essayer de dissocier ce que doit faire le professionnel- pour cela nous avons plus de 10 motion designers en interne qui vont créer l’ensemble des animations de ces templates- et nous n’allons laisser la main au collaborateur que ce sur quoi nous sommes sûrs qu’il a les compétences: c’est-à-dire les messages qu’il veut véhiculer dans sa vidéo« , répond Benjamin Chouraqui.

L’entreprise compte aujourd’hui autour de 50 employés et revendique 300 grandes entreprises clientes comme Total, Orange, Manpower, American Express ou encore Vinci Immobilier. Elle vise désormais l’international avec une expansion en Europe comme premier objectif.

Retrouvez l’interview complète de Benjamin Chouraqui, co-fondateur de Pitchy

FW500 : le classement des 500 entreprises de la Tech française

Pour la quatrième année consécutive, FrenchWeb établit un panorama des entreprises de la Tech française, qu’elles soient start-up, PME ou grands groupes : le FW500.

Le FW500 s’intéresse aux entreprises françaises, leur potentiel, leurs performances (taux de croissance annuel du chiffre d’affaires sur les trois derniers exercices, effectifs…), et ce afin d’établir un classement des sociétés par rapport à leur dynamique de développement.

En partenariat avec :

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
[FW500] La solution de Pitchy pour automatiser la production de vidéos d’entreprise
Face à Stadia et la PlayStation 5, Microsoft dévoile sa Xbox Series X
«En France, nous n’avons pas assez de pure-players dans le numérique»
Voiture autonome : Waymo s’offre la startup britannique Latent Logic pour mettre les pieds en Europe
iPhone: Apple rachète la startup Spectral Edge, spécialiste de l’amélioration photographique
L’intelligence artificielle peut-elle achever la 10e symphonie de Beethoven?
Comment la technologie peut être une opportunité pour la solidarité (avec la Croix-Rouge et l’école Hetic) #Hack4Help
Copy link