ActualitéBusinessHealthcareStartupStartup du jourTech

[FW Radar] dokBody, l’appli de recommandation de médecins

L'application dokBody a été créée par Laurène Corbière, Jean-Benoist Werth et Brice Martinet en décembre 2015. Elle permet de rechercher et de trouver un médecin. Il est aussi possible de noter ce professionnel.

Plus de détails avec Laurène Corbière fondatrice de dokBody.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Laurène Corbière fondatrice de dokBody: dokBody est une application de recommandation et de partage de médecins, pharmacies et centres de soins qui permet aux patients de trouver gratuitement le professionnel de santé qui leur convient, sur la base des recommandations et des avis laissés par la communauté à l’issu de la consultation.

Quelle est votre proposition de valeur?

Aujourd’hui, les acteurs de prise de rendez-vous médicaux en ligne sont nombreux et bien identifiés, mais avant de prendre rendez-vous chez le médecin, encore faut-il savoir auprès de qui on va prendre rendez-vous. Nous sommes habitués depuis quelques années à vérifier sur Internet des avis pour aller au restaurant, aller à l’hôtel, ou pour nos prochaines vacances. Il n’existait rien de tel dans la santé, sinon des sites peu fiables, et pourtant quoi de plus important que notre santé?

Nous avons tenu à développer une application complète et de confiance (serveurs homologués par le ministère de la santé, respect de la norme AFNOR la plus drastique en terme de certification des avis en ligne), pour que dokBody devienne le premier réflexe santé à adopter avant de démarrer son parcours de soin.

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

L’application s’adresse à tous les patients français. A vrai dire, nous sommes tous de potentiels patients. Les Français vont en moyenne 7 fois par an chez le médecin. On a tous un médecin généraliste, un ophtalmo, un gynéco, un pédiatre… à recommander ou non!

Plus de 54% des Français trouvent leur médecin au hasard ou sur Internet. Maintenant avec notre application, les Français peuvent trouver leur médecin au travers d’un bouche-à-oreille digitalisé.

Nous avons développé plusieurs fonctionnalités dans l’application afin d’inciter la communauté à en multiplier les usages: recherche d’un médecin par géolocalisation, recherche d’informations et des avis laissés sur un médecin, prise de rendez-vous, carnet de santé, praticiens favoris, réseau social de patients… le tout toujours dans la poche.

dokbody1

Qui sont vos concurrents?

Les services de recommandation de professionnels de santé sont encore assez rares en France, car c’est un marché très réglementé. Doctoralia est un acteur identifié en Europe, mais ne respecte pas les réglementations drastiques françaises. Ils sont logiquement implantés en Espagne.

Hospitalidée est un des premiers services à s’être démarqué en France. Ils ont commencé par les recommandations d’hôpitaux et centres de soins, là où nous proposons avec dokBody l’ensemble des médecins de France.

NoteTonDoc est un site Internet, tandis que dokBody est une application mobile. Et dokBody fait également preuve d’exhaustivité avec plus de 400 000 professionnels de santé et figure d’exemple en matière de sécurité et de confiance.

Quel est votre plan de développement?

Actuellement, nous avons plus de 400 000 professionnels de santés référencés dans 45 spécialités. Nous agrégeons quotidiennement notre base et intégrons de nouvelles spécialités, notamment dans les médecines douces, car on a là aussi bien souvent besoin de recommandations dans ce domaine.

Nous sommes en train de développer de nouvelles fonctionnalités telles que la prise de rendez-vous en ligne ou encore le matching personnalisé pour proposer des résultats plus qualifiés dans votre recherche (médecin qui accepte de nouveaux patients, pro-vaccin, homéopathie, langues parlées, etc.).

Oui! Nous avons de nombreuses demandes notamment en Belgique, Suisse, au Liban et au Canada. L’avantage, c’est que notre potentiel de développement à l’international peut être très rapide, puisque nous ne nécessitons pas de ressources humaines nombreuses pour nous développer. Une fois la donnée acquise (médecins) et le cadre réglementaire validé, nous sommes instantanément en capacité d’ouvrir un pays.

Quels sont vos enjeux?

En quelques mois, nous avons déjà largement dépassé nos objectifs de croissance. Nous avons atteint plus de 20 000 téléchargements en 5 mois, nous comptons près de 100 nouveaux membres par jour et c’est autant de recommandations postées sur notre application.

Le marché de la recommandation de professionnels de santé est encore nouveau en France.

Comme je le dis plus haut, avant de prendre rendez-vous, encore faut-il savoir auprès de qui. Nous prévoyons donc d’intégrer rapidement la prise de rendez-vous en ligne au cœur de notre application en nous rapprochant d’acteurs déjà existants sur ce marché. Et la suite logique, c’est l’intégration du paiement directement depuis l’application, avec déduction faite des remboursements de la Sécurité Sociale et des mutuelles. Une sorte de tiers payant en quelque sorte. Plus besoin de se poser la question du paiement quand vous irez chez le médecin! Tout se fera directement depuis votre smartphone.

A ce stade de notre développement l’ensemble du service est gratuit, pour le patient, comme pour le médecin. Nous réfléchissons à plusieurs scénarios de business models, mais devons pour l’heure nous consacrer sur l’atteinte de notre masse critique (utilisateurs et usage).

Aux vues des différents développements que nous programmons sur les prochains mois, nous prévoyons le recrutement d’une quinzaine de personnes d’ici la fin d‘année.

Par ailleurs, nous avons une équipe dédiée investie dans le contrôle qualité et l’authenticité des avis. Plus les recommandations seront croissantes, plus il nous faudra développer cette équipe! 

[tabs]

[tab title= »dokBody : les données clés »]

Fondateurs : Laurène Corbière, Jean-Benoist Werth et Brice Martinet

Date de création : décembre 2015, sortie de l'application en 2016

Levée de fonds :  en cours

Siège : Paris

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi: 

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This