ActualitéBusinessStartupStartup du jour

[FW Radar] Favizone, l’assistant shopping pour les e-commerçants

Favizone a été lancée par Mehdi Khemiri en avril 2016. La plateforme propose aux e-commerçant un chatbot pour développer de nouvelles ventes.

Plus de détails avec Mehdi Khemiri, fondateur et président de Favizone.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Mehdi Khemiri, fondateur et président de Favizone: Grâce à ses 3 milliards d’utilisateurs actifs, les applications de messagerie deviennent plus importantes que les réseaux sociaux. D’après les études, ces utilisateurs sont plus susceptibles de faire des affaires avec les marchands avec qui ils peuvent dialoguer. A ce jour, uniquement quelques grands acteurs ont développé des chatbots munis d’intelligence artificielle pour développer le commerce conversationnel.

Quelle est votre proposition de valeur?

Facile à intégrer et à personnaliser, notre solution permet à tout e-commerçant de créer un chatbot capable d’offrir aux clients une expérience de commerce conversationnel plus interactive et personnalisée. Elle permet aux clients d’effectuer des recherches d’une manière plus intuitive en envoyant des messages en langage humain ou des images et recevoir des recommandations personnalisées. Ils sont par la suite guidés pour sélectionner et acheter les bons produits en affinant leurs recherches par des filtres itératifs.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Notre solution s’adresse à tout e-commerçant dans le monde, quelle que soit sa taille ou son activité, qui souhaite bénéficier d’un nouveau canal de vente à fort potentiel tout en améliorant la satisfaction de ses clients. En effet, Messenger permet l’identification d’une manière unique de chaque utilisateur sur tous les terminaux et les écrans. Nous pouvons ainsi offrir aux clients un parcours entièrement personnalisé et sans couture. Ils peuvent par exemple commander ou réserver un produit en un clic sans être obligés d’installer une autre application mobile ni de s’authentifier.

Quel est votre plan de développement?

Le commerce conversationnel est un vaste domaine et nous avons commencé par lancer une première solution intégrée à Messenger. Nous planifions de rendre notre vendeur artificiel plus intelligent, plus humain et disponible sur d’autres applications de messagerie: Kik, Slack, Wechat, Line…, sur d’autres interfaces: site Web, application mobile ainsi qu’à travers les assistants vocaux: Google Home, HomePod…

Bien que nos premiers clients soient en France, nous visons dès le lancement le marché international et nous espérons devenir un leader mondial des solutions plug&play de commerce conversationnel.

Quels sont vos enjeux?

Aujourd’hui, le commerce conversationnel, que ce soit à travers une interface vocale ou textuelle, est à une phase d’expérimentation. Il n’est pas encore ancré dans les habitudes d’achat des clients. Notre défi est de leur offrir à travers ce nouveau canal une expérience de plus en plus fluide et agréable pour accélérer son adoption comme mode d’achat.

Qui sont vos concurrents?

Nos concurrents matures sont essentiellement les constructeurs de chatbots (chatfuel, motion.ai, Botsify…) dont les solutions permettent des créer des chatbots facilement à travers une interface web. Cependant, ses solutions ne sont pas destinées au e-commerçants proposant un grand nombre de produits. Nous offrons aujourd’hui la solution la plus facile et la plus avancée sur le marché et qui est capable d’analyser et d’apprendre automatiquement tout catalogue de produits.

Les données clés:

  • Fondateur : Mehdi Khemiri
  • Date de création : avril 2016
  • Levée de fonds : 200 000 euros apportés par les fondateurs ainsi que des amis et des membres de la famille.
  • Siège : Paris

 

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This