ActualitéBusinessComFinTechStartupStartup du jourTech

[FW Radar] HiBruno, le chatbot sur Messenger qui veut aider les jeunes à gérer leurs finances

Fondée en septembre 2016 par Florent Robert et Louis Chavane, Hi Bruno est une FinTech. Elle permet aux utilisateurs de réaliser des économies en analysant l'état du compte bancaire et en proposant le montant idéal à mettre de côté. La solution Bruno s'utilise sur Facebook Messenger.

Plus de détails avec Florent Robert, cofondateur d'Hi Bruno.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Florent Robert, cofondateur d'Hi Bruno: Actuellement, un Français sur deux n’arrive pas à économiser 50 euros par mois. Tout le monde aimerait bien gagner plus d’argent pour pouvoir partir en vacances, rembourser son prêt étudiant, payer ses impôts ou simplement faire face à une facture inattendue. Mais mettre de l’argent de côté est un processus long, répétitif et peu valorisant. Alors beaucoup d’entre nous choisissent de ne plus rien faire en espérant qu’aucun imprévu ne survienne.

Quelle est votre proposition de valeur?

Bruno est une solution qui simplifie votre budget et vous aide à mettre de l’argent de côté. Basé sur une intelligence artificielle, notre outil détecte régulièrement les petits montants que vous pouvez vous permettre de mettre de côté. Il vous propose alors de transférer cet argent sur votre compte Bruno. C’est le premier pas vers une meilleure gestion de votre argent. En déplaçant vos économies hors de votre compte courant, vous ne risquez plus de les dépenser sur un coup de tête!

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

Nos utilisateurs ont entre 18 et 34 ans. Ils ne sont pas satisfaits par les services bancaires traditionnels et ont tendance à s’en éloigner. Ils utilisent des services de paiement entre amis comme Lydia ou Pumpkin et préfèrent les nouvelles banques 100% mobiles. Ils pensent que la banque doit innover et que c’est à elle de s’adapter à leurs usages mobiles. C’est ce que Bruno leur propose en étant le premier service bancaire disponible depuis Messenger.

Qui sont vos concurrents?

Les banques proposent à leurs utilisateurs de mettre plus facilement de l’argent de côté. Certaines offrent des cartes bleues qui arrondissent vos paiements à l’euro supérieur et déposent les quelques dizaines de centimes d’excédent sur votre livret. D’autres suggèrent de mettre en place des virements permanents entre votre compte courant et votre livret. Nous sommes la solution qui s’adapte à votre profil: vous épargnez automatiquement dès que vous pouvez vous le permettre.

Quel est votre plan de développement?

Pour l’instant nous sommes en bêta privée. Nous permettons déjà à quelques centaines d’utilisateurs de mettre en moyenne 150 euros de côté par mois. Plus d’une cinquantaine de projets ont été réalisés. Nous avons vu nos utilisateurs financer un restaurant étoilé, une paire de chaussures ou même le paiement du premier tiers de leurs impôts. Nous sommes très satisfaits par ce que nous observons et nous comptons ouvrir rapidement la bêta. Nous continuons à développer de nouveaux produits, nous voulons rapidement proposer à nos utilisateurs de «placer» l’argent de leur compte Bruno.

Hi Bruno a un plan de croissance ambitieux pour 2017 et souhaite consolider ses équipes avec le recrutement de plusieurs profils tech: des data scientists, des data engineers et des product owners. Cette croissance sera supportée par une levée de fonds qui sera annoncée dans les prochains mois.

Notre produit porte un prénom international et ce n’est pas un hasard. Nous nous implantons maintenant en France mais comptons rapidement lancer Bruno dans différents pays européens. Les acteurs bancaires avec lesquels nous choisissons de travailler possèdent des licences européennes, ce qui facilitera notre expansion à l’étranger.

Quels sont vos enjeux?

Nous proposons un service d’épargne très simple et innovant à des utilisateurs ayant entre 18 et 34 ans. C’est une cible intéressante que les banques ont souvent du mal à toucher. Cette population exigeante voit la banque comme un mal nécessaire. C’est à des FinTech comme la nôtre de proposer d’autres solutions.

Nous voyons de nouveaux modèles bancaires émerger. Les banques traditionnelles ont engagé des réformes de modernisation (Axa avec Soon, Orange Banque) pour faire face à des FinTech avec de nouvelles propositions de valeur (le Compte Nickel) qui sont parfois capables d’aller chercher leur propre licence bancaire (N26, Monzo). Bruno se place au coeur de cette révolution. Il faut être rapide et innovant.

[tabs][tab title= »Hi Bruno : les données clés »]

Fondateurs : Florent Robert et Louis Chavane

Date de création : pour le greffier, en février 2017, mais la première ligne de code a été écrite en septembre 2016

Levée de fonds : en cours

Siège : Paris

[/tab] [/tabs]

Lire aussi: 5 FinTech qui bousculent le secteur bancaire

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This