ActualitéBusinessObjets connectésStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Les Aixois de Fenotek à l’assaut des Américains avec leur interphone connecté

Bruno Davoine a fondé Fenotek en avril 2015. La start-up commercialise Hi), un interphone vidéo connecté. Cet outil permet de surveiller les allées et venues devant la maison. L'interphone est relié à une application. Ainsi, il est possible de savoir ce qu'il se passe en temps réel devant sa porte d'entrée et d'entamer à distance une discussion avec, par exemple, un livreur. Le but est de sécuriser la maison contre d'éventuels cambrioleurs.

Hi) est un interphone sans fil qui se connecte à Internet. Plus de détails avec Bruno Davoine, CEO de Fenotek.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

bruno-davoineBruno Davoine, CEO de Fenotek: Hi) permet à toute la famille de garder le contrôle de la porte d'entrée avec un smartphone, depuis n'importe où et n'importe quand. Communiquez avec vos visiteurs via vidéo, ouvrez la porte, prêtez des clés virtuelles, éditez des scénarii… A travers une gamme de fonctionnalités originales, Hi) propose de nouvelles façons d'accueillir ses visiteurs, communiquer avec ses proches, et protéger son foyer.

Quelle est votre proposition de valeur?

D'une manière générale Hi) est un interphone qui allie hardware (connections Wifi/GSM, palette de connections d'alimentation, design engagé) et software (Fonctions iBeacon, lecture de QR code, interopérabilité avec les écosystèmes de la smarthome…). Cet interphone propose aujourd'hui une offre dense.

fenotek

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

Connaisseurs ou curieux de domotiques, familles attentives à la sécurité, loueurs AirBnB, personnes âgées ou à mobilité réduite: nos cœurs de cible sont d'abord des propriétaires de logements individuels. Nous ne visons pas le marché tertiaire avec ce produit. Les utilisateurs étant des particuliers une grande attention a été portée sur la simplicité du processus de configuration et la facilité d'utilisation. Le produit sera réellement «Plug & Play».

Qui sont vos concurrents?

La concurrence est aujourd'hui encore assez faible. Au vue des fonctionnalités proposées par Hi), notre interphone ne possède d'ailleurs pas de concurrent à technologies égales. Il est cependant à relever que Ring et Skybell aux Etats-Unis proposent des produits similaires. En France, LeGrand développe un interphone qui n'est pas compatible avec un smartphone (tablette uniquement).

Quel est votre plan de développement?

D'ici cinq ans, près de 50 milliards d'objets seront connectés dans le monde. Si l'IoT se fait encore «gadget» aujourd'hui, il deviendra la norme d'ici 2020, avec un marché potentiel de plus de 7.000 milliards de dollars. L'objectif est de prendre une part significative du marché résidentiel du vidéophone en Europe et en Amérique du Nord. Le développement de nouveaux objets, toujours liés à l'univers de la smarthome, devrait également permettre de développer le chiffre d'affaires de la société dans les années à venir.

Quels sont vos enjeux?

L'apparition sur le marché de vidéophones connectés à Internet est récente. L'enjeu premier est donc de faire découvrir au grand public l'existence et l'accessibilité de ce type de produit. Il s'agit ensuite de le convaincre sur la façon dont il a vocation révolutionner le quotidien des gens.

[tabs][tab title= »Fenotek : Les données clés »]

Fondateur : Bruno Davoine

Date de création : avril 2015

Levée de fonds : en cours

Siège : Aix-en-Provence

[/tab] [/tabs]

Lire aussi: 

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This