ActualitéBusinessStartupStartup du jour

[FW Radar] MagicStay, le Airbnb pour les voyages d’affaires

MagicStay a été lancée par Valéry Linÿer et William Lecerf en septembre 2013. La plateforme propose des logements pour les personnes en voyage d’affaires. L’offre inclut toute une palette de services comme la traçabilité des déplacements et le reporting des dépenses.

Plus de détails avec Valéry Linÿer, CEO et co-fondateur de MagicStay.

FrenchWeb: à quel besoin répond votre service?

Valéry Linÿer, CEO et co-fondateur de MagicStay: MagicStay.com propose un hébergement alternatif à l’hôtel (studios, appartements, villas) uniquement dédié aux voyageurs d’affaires. Il est parfois difficile de se loger dans certaines villes pendant les grands événements internationaux par exemple, et les prix sont prohibitifs, ou tout simplement les nouveaux comportements des voyageurs d’affaires privilégient l’appartement pour davantage de confort et d’authenticité.

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous proposons sur la plateforme plus de 130 000 logements dans 900 villes, sélectionnés pour les voyageurs d’affaires en termes d’équipement, de confort et de sécurité. Ces appartements sont gérés par des agences professionnelles. Seule plateforme 100% BtoB, nous offrons de nombreux services pour les entreprises et les voyageurs: facilités de paiement, conditions d’annulation adaptées, carte de fidélité, application de e-conciergerie, outil de réservation pour les travel managers avec reporting et intégration de la politique voyage.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nos utilisateurs sont tous des voyageurs d’affaires et viennent du monde entier. Au départ notre clientèle était principalement constituée de PME, dont beaucoup venaient participer à des salons professionnels puisque nous sommes partenaires de plus de 50 événements.

De plus en plus les grandes entreprises s’intéressent à cette offre d’hébergement alternatif, à la demande de leurs collaborateurs et pour optimiser leurs coûts de déplacement. Les séjours peuvent être pour une nuit ou plusieurs semaines, les collaborateurs peuvent loger seuls ou partager un appartement. Notre plateforme leur propose des solutions adaptées, tout en contrôlant la traçabilité des déplacements, le reporting sur les dépenses d’hébergements et l’intégration à leurs outils.

Quel est votre plan de développement?

Nous développons notre offre en permanence et devrions atteindre 250 000 logements fin 2018, en proposant des hébergements dans tous les pays européens, en Amérique du Nord et du Sud et au Moyen Orient. Nous nous développerons ensuite sur l’Asie afin de couvrir toutes les destinations business.

Aujourd’hui, la start-up emploie plus de 20 personnes, avec une implantation à Grasse, Paris, Cologne et Madagascar, et se développe très rapidement.

Quels sont vos enjeux?

Le voyage d’affaires est un secteur en croissance de 5% par an, et l’hébergement alternatif en plein développement, sur lequel nous avons pris une position de leader en France. Les enjeux pour nous sont les développements informatiques pour connecter nos outils à ceux des entreprises (paiement en carte logée, open booking tools, etc.). Et pour une start-up, le temps et les ressources ne sont pas les mêmes que pour les grands groupes…

Qui sont vos concurrents?

Notre principal concurrent est Airbnb, car certains voyageurs d’affaires l’utilisent. Cependant notre offre est différente et plus adaptée aux entreprises, car nos hébergements sont gérés par des agences de location courte durée qui s’engagent sur un accueil et des services professionnels. Nous sommes une entreprise française, et à ce titre payons nos impôts et taxes en France. Notre démarche de sécurité Trustay assure la sécurité du séjour (assurances, hotline, équipements de sécurité), la sécurité stricte des données personnelles, etc.). Enfin, notre proximité nous permet de customiser nos solutions afin de les adapter aux process des entreprises.

Les données clés:

  • Fondateurs : Valéry Linÿer et William Lecerf
  • Date de création : septembre 2013
  • Levée de fonds : 4 millions d’euros, auprès d’investisseurs privés, dont Benoît Bassi, Partner et fondateur de Bridgepoint, et Michael Benabou, co- fondateur de Vente-Privée.com ou encore Marc Frappier, Managing Partner d’ Eurazeo Capital. La Banque Publique d’Investissement (BPI) participe également à la croissance de la start-up.
  • Siège : Paris
Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This