FW BusinessIntelligence ArtificielleTV

Gilles Moyse (Récital) : «La bulle de l’IA profite aux GAFA»

Entre les fantasmes et les réalités sur l’intelligence artificielle, le fossé est immense. Souvent source de craintes, l’intelligence artificielle est aussi une opportunité pour révolutionner de nombreux secteurs, à l’image de l’automobile ou de la santé notamment. Cette technologie qui effraie autant qu’elle fascine, Gilles Moyse la côtoie au quotidien avec la start-up Récital.

Créée en avril 2017 par ce docteur en intelligence artificielle et Frédéric Allary, cette jeune pousse est spécialisée dans le traitement automatisé du langage. Dans ce sens, Recital développe des logiciels intelligents qui permettent par exemple d’aider les clients d’une banque dans leurs démarches via des intelligences artificielles. Concrètement, la start-up se charge de comprendre la demande du client, de manière à automatiser les tâches du conseiller pour répondre à sa place à la requête du client. Ainsi, l’employé peut se concentre sur d’autres tâches, où le rapport humain est indispensable.

Les GAFA, «ces nouveaux sorciers» 2.0

Très investi dans l’intelligence artificielle, Gilles Moyse estime qu’il existe aujourd’hui une bulle du secteur. Et selon lui, celle-ci profite avant tout aux GAFA. «Ils se font passer pour les nouveaux gourous, ce sont les nouveaux sorciers», explique-t-il à l’occasion du sommet des Napoleons qui s’est tenu début janvier à Val d’Isère. Et d’ajouter : «Ils veulent exercer la fascination : ils soufflent la peur mais aussi le réconfort au profit de leurs ambitions commerciales.»

Dans ce contexte, l’intelligence artificielle soulève des interrogations quant à la protection de la vie privée, et donc des données. Aux yeux de Gilles Moyse, il est vital de créer des géants du numérique en Europe pour être totalement autonome vis-à-vis des États-Unis et de la Chine, qui ont des visions bien différentes en matière de protection des données. «Aujourd’hui, nous sommes dans un état de dépendance extrêmement avancé et grave», assure Gilles Moyse. Prévu pour changer la donne, le RGPD entrera en vigueur en mai prochain. Son impact sera décisif sur l’avenir de la souveraineté numérique de l’Europe.

Récital : les données clés

Fondateurs : Gilles Moyse et Frédéric Allary
Création : 2017
Siège social : Paris
Activité : traitement automatisé du langage

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer