ActualitéBusinessDistributionStartupStartup du jour

[FW Radar] Mahasoa ambitionne de digitaliser le métier de coiffeur

Fondée en janvier 2017 par Sonia Serph-Dumagnou et Patrick Nesme, Mahasoa annonce son lancement aujourd’hui. La marketplace propose aux coiffeurs de mettre en vente leurs produits sur Internet.

Plus de détails avec Sonia Serph-Dumagnou, co-fondatrice de Mahasoa.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Sonia Serph-Dumagnou, co-fondatrice de Mahasoa: Les coiffeurs représentent le second secteur de l’artisanat en France. Pourtant, ce secteur est peu digitalisé. Les coiffeurs sont présents sur les réseaux sociaux mais très peu vendent sur Internet car il n’y a pas de solution adaptée. Mahasoa est une solution clé en main qui les affranchit de toutes les tâches complexes de la vente en ligne et leur permet d’avoir une boutique en ligne en quelques minutes.

Notre plateforme répond à un deuxième besoin, celui de permettre aux internautes de trouver tous types de produits capillaires, un choix plus large qu’aujourd’hui sur Internet.

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous proposons un nouveau service pour les coiffeurs et barbiers avec la possibilité d’augmenter son chiffre d’affaires. Pour chaque produit qu’il souhaite vendre, il indique un prix et une quantité et c’est terminé, le produit est en vente. L’utilisation est facilitée au maximum.

Pour les internautes, ils retrouvent sur notre site un large choix de produits capillaires professionnels à venir retirer en salon ou à recevoir directement chez eux.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Deux types d’utilisateurs sont présents sur notre plateforme: les vendeurs (les coiffeurs et barbiers) et les acheteurs (les internautes, féminin en majorité, même si les hommes consomment de nombreux produits pour cheveux, barbe et rasage). Nous nous adressons aux coiffeurs qui souhaitent ouvrir un nouveau canal de vente pour leurs produits.

Les internautes sont ceux cherchant des produits professionnels, les dernières innovations (présentes d’abord dans les salons de coiffure).

Quel est votre plan de développement?

Mahasoa doit s’enrichir de nouvelles fonctionnalités notamment pour développer son aspect social et faciliter la communication, l’échange entre internautes et entre coiffeurs.

Nous visons très rapidement 500 coiffeurs partenaires pour offrir un large choix de produits en ciblant uniquement des coiffeurs français mais qui auront par contre la possibilité de vendre partout dans le monde.

Quels sont vos enjeux?

Il se vend 6 shampooings par seconde en France et très peu sur Internet. Le marché est donc très important. La France compte près de 60 000 salons indépendants pour un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros. Il faut donc réussir à séduire un nombre important de coiffeurs pour que l’offre de produits soit conséquente et attractive.

Qui sont vos concurrents?

Amazon, qui peut permettre à n’importe qui de vendre en ligne, mais cette non-spécialisation est aussi une faiblesse quand on s’adresse à un secteur peu habitué au e-commerce. De plus, de nombreuses marques sont réticentes à retrouver leurs produits sur une marketplace généraliste.

Quelques sites de vente en ligne de produits capillaires existent, mais le choix est limité et la disponibilité des produits pas toujours assurée, contrairement au principe d’une marketplace où d’autres vendeurs peuvent assurer la vente.

Les données clés:

  • Fondateurs : Sonia Serph-Dumagnou et Patrick Nesme
  • Date de création : octobre 2017
  • Levées de fonds : aucune
  • Siège : Lyon
Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

2 thoughts on “[FW Radar] Mahasoa ambitionne de digitaliser le métier de coiffeur”

  1. Je ne comprends pas trop le concept.
    Un coiffeur ne vend pas un produit, mais un service: couper les cheveux.
    C’est bien tout ce que je demande au mien en tout cas.

    1. Bonjour,
      En moyenne, les salons génèrent entre 7% et 15% de leur chiffre d’affaire grâce à la vente des produits capillaires. Les ventes de produits représentent pour eux un levier de croissance important. Dans la majorité des salons vous retrouvez des shampooings, soins, produits coiffants, appareils etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This