ActualitéBusinessHealthcareStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Tilak Healthcare, le jeu mobile médical pour rendre le suivi des patients plus ludique

« Les co-fondateurs scientifiques de l’entreprise cherchaient à créer des jeux pour permettre un meilleur suivi de leurs patients et m’ont donc contacté pour savoir si je voulais lancer l’entreprise et assembler l’équipe. Pendant près de 10 ans de travail en production chez Gameloft, j’ai pu mesurer à quel point le jeu pouvait retenir l’attention des utilisateurs sur le long terme et ai toujours pensé que le jeu vidéo mobile pouvait servir à plus que du simple divertissement. Je n’ai donc pas hésité et Tilak s’est créée dans la foulée. »

Plus de détails avec Édouard Gasser, Co-Fondateur et Directeur Général de Tilak Healthcare:

FrenchWeb: À quel besoin répond votre service?

Tilak est un studio de jeux vidéo unique en son genre spécialisé dans la création de jeux mobiles médicaux ludiques, destinés au suivi de patients atteints de maladies chroniques. You Play, We Care
Notre constat: plus de 50% de la population est affectée par au moins une maladie chronique durant sa vie, ce qui génère une importante augmentation de la demande des services médicaux.
Pour répondre à cette demande et améliorer l’accès aux soins, docteurs et soignants ont besoin de nouveaux outils et de nouvelles ressources validés.
C’est pourquoi chacun de nos jeux est développé avec des médecins et des associations de patients, dans le cadre de la réglementation des dispositifs médicaux, et respecte une stricte protection de la vie privée des patients.

Quelle est votre proposition de valeur?

C’est extrêmement simple, nous créons des jeux mobiles validés cliniquement qui permettent un meilleur suivi des patients. Le jeu est prescrit par le médecin traitant, la personne télécharge le jeu sur son mobile, et les données récoltées par le jeu sont envoyées directement au médecin, sur un tableau de bord personnalisé, qui permet donc un suivi optimisé du patient. Ainsi, le patient voit son médecin lorsqu’il y a évolution de sa pathologie.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous avons deux types d’utilisateurs: les médecins qui cherchent à renforcer le lien avec leur patients et optimiser le parcours de soin de ces derniers, et les patients qui peuvent ainsi se faire suivre en temps réel depuis chez eux.
OdySight, notre premier jeu mobile, permet un suivi de patients atteints de maladies chroniques de la vision (Dégénérescence maculaire liée à l’âge ou Rétinopathie diabétique par exemple).
Dans le monde, 217 millions de personnes sont atteints de ces maladies de la vision liées à l’âge, qui sont la première cause de cécité.
Afin de les traiter au bon moment, le parcours thérapeutique est lourd et chronophage pour les patients et les médecins.
Les patients veulent être de plus en plus acteur de leur santé. Les médecins ont de plus en plus recours au numérique pour faciliter et améliorer la prise en charge des patients.
En permettant, grâce à OdySight et aux smartphones, le suivi à distance certains paramètres visuels, nous rendons les traitements plus agréables pour le patient (grâce au jeu) et plus précis pour le médecin (validation clinique des modules au sein du jeu)
A noter que le jeu sera payant sous forme d’abonnement payé par les patients.

Quel est votre plan de développement?

  • Sur le plan produit / service: Notre premier objectif est d’abord de convaincre le plus d’ophtalmologistes possible des bienfaits du suivi de leur patients à distance grâce à OdySIght. Etant les prescripteurs de la solution, ils ont un rôle clé à jouer. OdySight vient d’obtenir son marquage CE, ce qui prouve la fiabilité du dispositif. Les essais cliniques en cours, vont également montrer la valeur des données reçues via le jeu. Nous sommes donc en plein développement commercial auprès des médecins traitant. En outre, nous cherchons à améliore notre produit grâce à notre beta test auprès de 15 ophtalmologistes qui ont accepté de prescrire l’application à leurs patients. Cela nous permettra d’améliorer l’expérience d’ici au lancement commercial qui interviendra à la rentrée, en France et en Europe. Dans un deuxième temps, nous sommes actuellement en phase de prototypage pour notre deuxième jeu dans le domaine psychiatrique avec toujours la même vision: créer une expérience agréable pour l’utilisateur grâce au jeu tout en fournissant des données médicales valides pour les professionnels de santé.
  • Croissance de l’entreprise: Nous avons lancé les opérations en Novembre 2016, et nous sommes actuellement 20 collaborateurs. Nous entrons en phase de développement commercial et recrutons donc activement dans le domaine des ventes et du support consommateur.
    Le deuxième jeu étant en cours de production, nous allons également agrandir l’équipe pour renforcer notre vitesse d’exécution. Nous pensons être autour de 30 collaborateurs d’ici fin 2018.
  • Internationalisation? Bien évidemment, les enjeux de santé sont mondiaux, donc nous visons naturellement une internationalisation de nos activités. Toutefois, les spécificités réglementaires des pays nous obligent d’envisager notre internationalisation de manière séquentielle. On se concentre donc sur l’Europe dans un premier temps puis les Etats Unis d’ici 2019. Nous envisagerons ensuite un déploiement en Asie d’ici 2020.

Quels sont vos enjeux?

Le marché des applications mobiles médicales (mHealth) était estimé à 489 millions de dollars en 2015, alors qu’il était de 89 millions de dollars en 2010 (rapport IMS Institute for Healthcare Informatics de 2015). Il devrait continuer de croître de 28% par an jusqu’en 2020 (rythme 8% supérieur à celui du marché global des applications mobiles), pour atteindre un potentiel de marché de 1,7 milliard de dollars (rapport mHealth Markets Worldwide de Kalorama Information).
Le véritable enjeu du secteur est de réussir à créer de nouveaux usages dans un secteur traditionnellement assez conservateur. Il faut donc créer des produits qui puissent retenir l’utilisateur au sein des applications sur le long terme tout en fournissant des données de qualités aux professionnels de santé. C’est pour cela que nous avons créé une équipe qui combine connaissances médicales (anciens de chez Roche, Bioserenity) à l’expertise du jeu (anciens de chez Gameloft).

Qui sont vos concurrents?

Le marché de la sante digitale est en plein développement, de plus en plus d’entreprises créent des plateformes vidéo ludiques à destination des patients et des médecins. Les principaux concurrents de Tilak sont aujourd’hui américains, où le marché est plus enclin Le à ce genre de solutions. Il y a deux types de concurrents qui se positionnent comme suit:

  • «good gaming experience»: des entreprises spécialisées dans le jeu vidéo qui recherchent des applications médicales à associer à leur expertise, comme Ubisoft (exemple avec le jeu Dig Rush)
  • «clinical experience»: des entreprises spécialisées en technologies de l’information qui tentent de créer des plateformes ludiques pour s’étendre aux applications médicales comme Genious Healthcare en France et MyVisionTrack aux Etats Unis. Toutes ne ciblent pas les mêmes maladies. Par exemple Akili Interactive, société avec une équipe composée de profils équivalents à la nôtre, cible les maladies neurologiques comme l’hyperactivité chez les enfants.

Tilak se différencie par:

  • Le choix des pathologies chroniques: leur profil est compatible avec un usage d’outils de télémédecine mobile en continu et en temps réel incorporant un système expert ;
  • La stratégie d’adoption: les jeux sont exclusivement prescrits par les professionnels de santé qui les incorporeront comme un des éléments de leur arsenal de soins au profit des patients;
  • Le choix de la plateforme : smartphones et tablettes, accessibles et disponibles au plus grand nombre;
  • L’alliance des expertises médicales et jeu vidéo au sein de ses équipes : les plateformes créées par Tilakcombinent donc exigence scientifique clinique et souci du divertissement.
  • Le renforcement de la relation médecin par le biais de l’envoi en temps réel des données reçues par le jeu sur le tableau de  bord médecin.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire?

A défaut de dire Elon Musk, comme tout le monde, pour sa vision et son irrésistible envie de changer les choses, je citerai Julien Sylvain, créateur de Tediber.
Je connais Julien depuis pas mal de temps et ce qui m’inspire le plus est sa résilience, sa capacité à exécuter rapidement et son travail sans relâche.
Julien a déjà créé 3 entreprises depuis sa sortie d’école avec toujours la même énergie et envie.
L’entrepreneuriat c’est avant tout beaucoup de travail et de constance dans l’effort. Il en est un bel exemple!

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi :

  • Slack : A transformé la collaboration au travail. Fini les emails indigestes, une communication plus rapide et plus adapté aux besoins d’une startup
  • Trello : Pour gérer les tâches et autres sprints, parfait pour une petite équipe.
  • Zoom : Partage d’écran, vidéos en groupe. Là ou malheureusement Skype a pas réussi.
  • Pinterest : Parfait pour agréger des références visuels.
  • Buffer : L’outil nécessaire pour gérer le contenu sur divers médias sociaux.

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi :

  • Vivatech : Le meilleur évènement tech généraliste français.
  • Hello Tomorrow : le meilleur de la deep tech mondiale se retrouve à Paris. Inspirant.
  • WebSummit : Grande messe du digital européen à Lisbonne chaque année.
  • CES : Même si plus traditionnel et plus axé sur l’électronique grand public, c’est le show à l’américaine.
  • HLTH : Evènement récent centré sur la médecine digitale. Une organisation impeccable et un contenu 100% en lien avec nos marchés cibles.

Une start-up à nous faire découvrir ?

Prophesee: l’un nos brillants colocataires au sein du réseau Ibionext. Ils sont en train de réinventer la «machine vision». Grâce à leur capteur inspiré de la rétine humaine, ils arrivent à faire voir aux machines ce qui leur était auparavant invisible. Cela va avoir un impact fondamental sur l’industrie du véhicule autonome ou la robotique industrielle. Forcément, nous, ça nous fait rêver!

Les données clés:

  • Fondateurs :
    Jose Alain Sahel – Co Fondateur et Directeur de l’Institut de la Vision
    Dr Jean-François Girmens – Co-fondateur et REtinologue à l’hôpital des XVXX
    Bernard Gilly – President Ibionext
    Emmanuel Gutman – Directeur Streetlab
    Edouard Gasser – Co-Fondateur et Directeur Général
  • Date de création :18 Mai 2016
  • Levée de fonds :Oui nous avons levé 2,5 millions d’euros auprès d’IBIONEXT en Mars 2017.Et projetons une nouvelle levée de fonds sous peu pour accompagner notre développement commercial et international
  • Siège: 74 rue du Faubourg Saint Antoine 75012 Paris
Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This