AcquisitionActualitéTech

Gameloft dit non à l’OPA de Vivendi

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le conseil d'administration de l'éditeur de jeux Gameloft rejette officiellement l'offre publique d'achat du groupe Vivendi qui a été déposée le 18 février 2016 auprès de l'AMF (l'Autorité des marchés financiers). Cette décision aurait été prise à l'unanimité des membres, fait-on savoir.

Plus dans le détail, l'entreprise de Michel Guillemot estime dans un communiqué que «depuis la vente il y a plus d'un an de son activité jeux, Vivendi, dont le chiffre d'affaires est en très grande majorité généré par la télévision payante avec Canal+ et par la musique avec Universal Music, n'a plus aucune activité susceptible d'apporter des synergies à Gameloft». Le conseil d'administration pointe également «l'insuffisance des termes financiers de l'offre» ou encore des aspects liés au ressources humaines comme «la déstabilisation des équipes de Gameloft résultant de cette offre hostile».

256 millions d'euros de CA en 2015

Pour rappel, Vivendi avait annoncé mi-février qu'il avait déposé une OPA sur Gameloft pour un prix de 6 euros par action. Le groupe de Vincent Bolloré indiquait par la même occasion détenir 30% du capital. Par ailleurs, un peu plus tôt, en janvier, Vivendi avait cédé l'intégralité des parts qu'il détenait dans Activision Blizzard.

Fondée en 1999, la société Gameloft, qui est cotée en Bourse, compte plus de 6 000 employés et revendique 147 millions de joueurs uniques chaque mois avec ses différents jeux numériques et une distribution dans une centaine de pays. En 2015, l'entreprise a généré un chiffre d'affaires de 256 millions d'euros.

Bouton retour en haut de la page
Gameloft dit non à l’OPA de Vivendi
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media